l'info en continu

Grève à l’ESU : Mohindo Nzangi annonce la mise en place d’un cadre de concertation Gouvernement-Banc syndical

- Publicité-

L’année académique 2021-2022 débute officiellement ce mercredi 5 janvier sur toute l’étendue du territoire national. Lancée par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi Butondo, cette année s’ouvre dans un contexte particulier marqué par les appels des associations des professeurs pour une grève sèche, réclamant l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle. Dans son mot de lancement de l’année, à l’académie des beaux-arts de Kinshasa, l’autorité de tutelle a annoncé la formation prochaine d’un cadre de concertation entre le Gouvernement et le banc syndical de l’ESU. Affirmant sa « pleine disponibilité » à dialoguer avec les grévistes, Muhindo Nzangi confie que la situation des enseignants de l’ESU « préoccupe au plus haut point la haute hiérarchie du pays ».

« Une fois encore, je voudrais affirmer ma pleine disponibilité à dialoguer et à échanger avec les représentants de ces structures pour que nous puissions dégager les axes prioritaires des actions et démarches à mener. J’apporterai au gouvernement de la République, les désidératas et mémos contenus dans les cahiers de charge qui ont été déposés à mon bureau. Les conditions sociales et de travail du personnel de l’ESU préoccupe au plus haut point la haute hiérarchie du pays. Donc nous lancerons les travaux de négociation entre le banc syndical et le gouvernement pour que nous puissions travailler à toute quiétude pour trouver des solutions idoines aux problèmes de l’ESU », annonce Mohindo Nzangi.

- Publicité-

L’autorité de tutelle de l’ESU appelle à « l’ouverture de l’esprit des uns et des autres pour que nous menions ensemble et efficacement les démarches en vue de la régularisation de la situation ».

Muhindo Nzangi invite, dans la foulée, les grévistes à ne pas préjudicier les étudiants et rassuré avoir eu des échanges avec le Premier Ministre qui dit être disponible à recevoir tous les syndicalistes.

« Il sied à tout etat de cause d’éviter de préjudicier les étudiants dont les parents consentent d’important sacrifice pour les faire étudier. Nous avons eu des échanges avec le Premier Ministre. Il est disponible de recevoir tous les syndicats et les associations pour des discussions globales. Comptez sur ma disponibilité et ma détermination », fait remarquer Mohindo Nzangi.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU