l'info en continu

Ituri : plus de 2.000 enseignants non payés dénoncent « un préjudice familial » en cette période de fêtes

- Publicité-

En Ituri, le mois de décembre est sombre pour les enseignants qui accusent un retard exagéré de paiement de leurs salaires et dénoncent un préjudice en famille pendant cette période des festivités.

Selon la Radio Okapi, ces professionnels de la craie notamment ceux des écoles primaires et secondaires publiques et conventionnées passent les festivités de fin de cette année dans « la galère » à cause du retard de payement de leur salaire de mois de décembre. Pourtant, « le gouvernement alimente leur compte bancaire deux semaines après la fin de chaque mois ».

- Publicité-

Pour le président du syndicat des enseignants des écoles conventionnées protestantes de la communauté Emmanuel en Ituri, qui s’est confié à la Radio onusienne, plus de (2.000) deux mille enseignants de plus de 280 écoles n’ont pas encore reçu leur salaire de mois de décembre. Il ajoute que cette situation concerne tous les enseignants de l’Ituri des écoles publiques et conventionnées qui sont payés chaque fois le 15 de mois prochain.

« Les enseignants de l’intérieur de la province perçoivent leur salaire après un mois. Ceci porte préjudice à leurs familles qui passent cette période de fête dans la misère », a-t-il souligné.

Selon lui toujours, certains enseignants contractent des dettes remboursables avec intérêt pour pourvoir aux besoins de leurs enfants. « Ils doivent leur acheter des habits neufs, des boissons et des mets spéciaux pour les festivités.»

Ainsi, ces enseignants demandent au gouvernement de revoir son système de paie pour qu’ils soient désormais payer à la fin de chaque mois. D’autres sollicitent, cependant, une mesure spéciale du gouvernement pour que la paie du mois de décembre intervienne au plus tard le 31 de ce mois.

Les autorités scolaires locales se disent préoccupées par le sort des enseignants en cette période de fêtes. Pour elles, cette question relève de la compétence de leur hiérarchie, ont-il indiqué à Radio Okapi.

Serge Sindani

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU