l'info en continu

Haut-Katanga: les retraités de 4 sociétés expriment leur déception sur le discours du Président Tshisekedi sur l’état de la Nation

- Publicité-

Au cours d’un sit-in ce mardi 28 décembre 2021 devant le gouvernorat du Haut-Katanga, les retraités de quatre sociétés publiques, ont exprimé leur déception face au dernier discours du Président Félix Tshisekedi sur l’état de la Nation. Ces ex agents de la Gécamines, SNCC, SODIMICO et SOGETEL, estiment que leur cas a été oublié par le Chef de l’état.

«Nous retraités des entreprises Gécamines, SNCC, SODIMICO et SOGETEL, exprimons notre vif mécontentement au regard de votre discours sur l’état de la Nation, prononcé le 13 décembre 2021. Ce discours constitue un énième oublie de nos droits violés par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et les entreprises du portefeuille de l’état, pour lesquelles nous avions sacriflé notre jounesse», ont-ils écrit dans un mémorandum adressé au Président Félix Tshisekedi.

- Publicité-

Ces ex agents de la Gécamines, SNCC, SODIMICO et SOGETEL, disent avoir été désagréablement surpris par le fait que: « le Chef de l’état, en présentant la situation générale du pays, n’a aucunement mentionné la situation dramatique que vivent les personnes du troisième âge, victimes d’un vol orchestré par des dirigeants de nos anciennes entreprises et la CNSS, sous le silence complice des autorites locales.»

Et de poursuivre: « En dépit de nos conditions de vie pricaire, nous sacrifions le reste de nos énergies pour crier haut et fort, afin que les présumés responsables de ce braquage, de surcroit dénoncé dans CONGO HOLD UP, soient poursuivis et punis conformément aux lois de la République.»

Dans leur mémo, ces pensionnaires qui ne savent plus à quel saint se vouer, notent leur espoir voir le Président Tshisekedi: « instruire les autorités compétentes de l’État congolais (notamment le Ministre du Portefeuile), le Directeur de la CNSS, ainsi que les Détecteurs Genérnux des entroprises incriminées, à accomplir leur devoir de nous entendre, dans le cadre d’un dialogue social, examiner nos revendications et nous remettre dans nos droits.»

« En sommes, nous demandons l’intégration ration de la cause des personnes du troisième dans les priorités du Gouvemement national de l’exercice 2022 pour les pensionnaires de Gécamines, SNCC, SODIMICO et SOGETEL», ont-ils conclu.

Junior Ngandu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU