l'info en continu

Le collectif d’avocats de Joseph Kabila jugent diffamatoire et calomnieux le rapport de l’enquête Congo Hold-Up

- Publicité-

Le collectif des avocats de l’ancien président de la République Joseph Kabila étaient devant la presse ce jeudi 23 décembre pour fixer l’opinion sur le dossier de l’enquête Congo Hold Up, qui accuse leur client de détournement de plusieurs millions de dollars américains.

Les avocats de Joseph Kabila, jugent diffamatoire et calomnieux le rapport de l’enquête Congo Hold Up car n’étant pas, d’après eux, soutenue par une preuve fiable.

- Publicité-

« Cette publication diffusée, par extraits, par les organes de presse étrangère et relayée en République démocratique du Congo et dans le monde, est sans aucun fondement, mais simplement diffamatoire et calomnieuse, car n’étant soutenue par aucune preuve fiable et crédible présentée par ses auteurs », a déclaré maître Raphaël Nyabirungu, l’un des avocats de Joseph Kabila.

Ce dernier précise que les affirmations de l’enquête Congo Hold Up constituent une atteinte à l’honneur et la réputation de leur client.

« Sur le plan légal, ces affirmations portent atteinte à l’honneur et à la réputation de notre client. Bien plus, cette publication diffamatoire curieusement diffusée pendant plusieurs semaines avec une hargne rare, suscite des questions quant à l’intérêt et à l’intégrité des médias et autres organes en question pourtant qui devraient plutôt faire montre d’impartialité à tous égards. Car, on ne peut perdre de vue que la cible qu’ils se sont choisie est une personnalité de premier plan pour notre pays et pour l’Afrique », a-t-il renchérit.

Dans la foulée, Raphaël Nyabirungu s’indigne de ce qu’il qualifie d’acharnement des médias occidentaux contre le président honoraire Joseph Kabila, et ajoute que ceci a pour but notamment de nuire à l’image de leur client.

« Comment expliquer cet acharnement intensif et répétitif d’autant de médias occidentaux sur un seul homme, qui n’a causé aucun tort, à aucun de leurs pays, et ce sans présenter une seule preuve, une seule transaction en son nom ou à son profit, sans indiquer un seul compte en banque en son nom, si ce n’est que pour nuire aux intérêts de notre pays et à l’image d’un homme qui s’est battu pour défendre la souveraineté de son pays », s’est-il indigné.

Bernard Mpoyi

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU