l'info en continu

RDC: Le conseil de sécurité de l’ONU salue la diplomatie « active menée » par Tshisekedi à la tête de l’Union africaine

- Publicité-

Le Conseil de Sécurité de l’ONU se réjouit de la diplomatie active menée par le Président Félix Tshisekedi en sa qualité de Président de l’Union africaine et des efforts qu’il continue de déployer avec les États de la région pour nouer de bonnes relations avec les pays voisins et pour faire avancer la paix, la sécurité et l’intégration régionale. C’est ce qui ressort de la réunion spéciale du conseil de sécurité tenue en date du 20 décembre dernier.

Au niveau national, le Conseil a salué les efforts déployés par le gouvernement congolais pour répondre aux besoins du peuple congolais avant toute considération d’intérêts partisans.

- Publicité-

Pour cette raison, le Conseil a invité les acteurs politiques de ne ménager aucun effort pour mettre en place les réformes indispensables sur les plans de la gouvernance, de la sécurité et de l’économie, figurant dans le programme d’action du Gouvernement pour 2021-2023.

Dans cette optique, le Conseil a réaffirmé « l’importance de mettre en œuvre les engagements pris par le Président Tshisekedi, et son gouvernement afin de réaliser l’unité nationale, de renforcer l’état de droit et le respect des droits humains, notamment le respect de la liberté d’opinion et d’expression, la liberté de la presse et le droit de réunion pacifique, de lutter contre la corruption, de lancer des programmes nationaux de développement visant à réduire sensiblement la pauvreté et de favoriser l’inclusion politique et la consolidation de la paix ».

Dans un autre chapitre, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réjouit de l’action menée par le Président Tshisekedi et son gouvernement pour favoriser la réconciliation, la paix et la stabilité en RDC et pour promouvoir la coopération et l’intégration régionales.

En revanche, le Conseil a noté que la stabilité politique et la sécurité ainsi que le renforcement de la présence de l’État dans les zones de conflit sont des conditions indispensables pour une paix durable dans le pays.

« Le Conseil invite les autorités congolaises à œuvrer en faveur de la stabilisation et du renforcement des capacités des institutions de l’État, notamment dans les zones de conflit, avec l’appui de la MONUSCO et l’équipe de pays des Nations Unies, afin de défendre les droits et de répondre aux besoins de tous les Congolais », peut-on lire dans le compte rendu de cette réunion.

L’ONU attend des élections crédibles transparentes et inclusives en 2023

En ce qui concerne les prochaines échéances électorales prévues en 2023, le conseil a demandé à tous les acteurs politiques de s’employer, avec l’appui des « bons offices » de sa mission en RDC, à mettre en place un processus pacifique, transparent, inclusif et crédible en vue de la tenue des élections présidentielle et législatives prévues en 2023, ainsi qu’au cours d’élections futures, dans le respect de la Constitution et de la loi électorale, et de garantir la participation pleine, égale, effective et véritable des femmes à toutes les étapes de ce processus.

Aussi, le Conseil a demandé au Secrétaire général de l’ONU et aux organisations régionales de fournir un appui politique au renforcement des institutions de l’État en RDC et au rétablissement de la confiance entre les différentes parties en vue de consolider la paix et la sécurité, de s’attaquer aux causes profondes afin de susciter un large consensus national autour des principales réformes de la gouvernance et d’appuyer les réformes et les processus électoraux en cours.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU