l'info en continu

RDC : « L’année 2022 doit véritablement être l’année du social pour le peuple» (Sama Lukonde)

- Publicité-

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé vendredi 17 décembre, la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. Dans son allocution, le chef de l’exécutif national a exhorté les membres de son gouvernement à travailler davantage et à obtenir des résultats chacun dans son domaine respectif.

« Il a conclu son propos en paraphrasant le Président de la République : L’année 2022 doit véritablement être l’année du social pour le peuple », a fait savoir le ministre Muyaya, avant d’indiquer que le premier ministre a rappelé l’insatisfaction du peuple, exprimée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, lors de son adresse sur l’état de la nation.

- Publicité-

Selon compte rendu fait à la presse par le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a souhaité que l’interpellation du Chef de l’Etat soit le leitmotiv de tout le gouvernement, félicitant en outre le Président de la République pour les avancées accomplies à mi-parcours sous son leadership tant sur le plan sécuritaire, diplomatique, politique et socio-économique, bien que des défis soient encore importants.

« Le premier ministre a attiré l’attention des membres du gouvernement sur un point important que le Président de la République a mis en exergue durant son adresse à la nation qui a toujours été sa lutte dans les échanges qu’il a avec chacun des membres du gouvernement, à savoir : les actions à impact visible et social que la population attende avec impatience », a soutenu le porte-parole du gouvernement.

Il convient de rappeler que lors de sa récente adresse à la nation devant le Parlement réuni en congrès, le Président de la République Félix Tshisekedi avait reconnu que le social du peuple congolais n’était pas « reluisant ».

A cet effet, Félix Tshisekedi avait demandé au gouvernement de mettre en place des projets à impact rapide et visible.

« Je suis conscient que la situation de nos compatriotes n’est pas reluisante. Beaucoup des ménages peinent à réunir les deux bouts du mois et n’ont pas accès aux services sociaux de base comme de l’eau, le service de santé et le transport. Certes au cours de l’année 2021 le gouvernement a pris un train de mesures en faveur de la population mais celle-ci reste insuffisante. Je demande donc au gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des projets à impact rapide et visible », avait il déclaré.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi avait également déploré un « manque de coordination » dans l’exécution des projets notamment dans secteur de l’électricité et de la desserte en eau.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU