l'info en continu

ESU : Muhindo Nzangi ferme 133 établissements universitaires « non viables » au Nord-Kivu, Maniema et Kasaï

- Publicité-

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Muhindo Nzangi Butondo, a fermé 133 établissements de l’ESU  non viables dans les provinces du Nord-Kivu, du Maniema et du Kasaï, indique sa note circulaire parvenue mercredi à l’ACP.

Cette décision fait suite à la publication par le ministre, depuis la semaine dernière, des résultats de l’enquête de  viabilité et de l’audit organisationnel diligentés aux mois de juillet et août 2021 sur toute l’étendue du territoire national.

- Publicité-

Dans la province du Nord-Kivu, 99 établissements sont ainsi fermés, tandis que 108 institutions de ce secteur ont été  classées viables,  dont 45 du secteur public et 63 du secteur privé.

Le ministre Muhindo Nzangi a saisi l’occasion pour appeler les établissements classés viables à continuer à fournir les efforts pour améliorer les conditions d’études, soulignant que ceux qui ne remplissent pas les critères de viabilité, se verront retirer leurs actes juridiques.

Les étudiants inscrits régulièrement dans ces établissements fermés sont encouragés à prendre l’inscription dans les établissements viables de leur choix, signale la note.

Maniema et Kasaï aussi

Dans ce classement, 23 établissements de l’ESU sont de la province du Maniema tandis que  11 sont  de la province du Kasaï. Ils ont été classés non viables.

Ces établissements ne vont plus fonctionner à partir de l’année académique 2021-2022. Dans la province du Maniema, 41 établissements ont été classés viables dont 24 du secteur public et 17 du secteur privé.

L’Université du Moyen Lualaba et l’Université de Kindu, sont notamment classés en haut de la liste, dans le secteur public.
Pour les établissements privés, l’Université Simon Kimbangu de Kindu, l’Université méthodiste de Kindu, l’Université protestante du Maniema /UPM, l’Université de Géoscience du Maniema et l’Université Mapon, sont les cinq premières universités viables dans la province du Maniema.

Dans la province de Kasaï, seuls 30 établissements du secteur public et privé, ont été classés  viables.

Les critères de viabilité d’un établissement de l’ESU sont notamment, les infrastructures appropriées, le corps professoral requis, la disponibilité d’une bibliothèque, des matériels didactiques et des laboratoires, l’autorisation de fonctionnement et l’agrément.

Le ministre Muhindo Nzangi promet de publier les résultats de l’enquête de  viabilité et de l’audit organisationnel pour toutes les provinces du pays, avant l’ouverture de l’année académique 2021-2022, prévue le 05 janvier 2022.
Il a procédé à la fermeture, la semaine dernière, de 88 établissements de l’ESU dans la province du Sud-Kivu, rappelle-t-on.

Stéphie MUKINZI & ACP

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU