l'info en continu

La France réitère son engagement à participer « activement » au développement économique et social de la RDC

- Publicité-

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et le nouvel ambassadeur de France en RDC, Bruno Aubert ont échangé ce mardi 14 décembre à Kinshasa, sur les grands enjeux autour du développement, du climat et de la biodiversité, mais aussi des questions concernant les relations bilatérales entre les deux pays.

Au sortir de cette audience, Bruno Aubert a souligné l’importance pour lui, d’échanger pour connaître la vision globale de celui qui est le chef du gouvernement et dont le travail se fait sous l’autorité du Président de la République à qui il a déjà présenté ses lettres de créance.

- Publicité-

« Il était important pour moi de venir me présenter au premier ministre, un mois après avoir présenté mes lettres de créance au Président Tshisekedi », a-t-il indiqué.

Outre ces sujets, le diplomate français a souligné l’importance pour la France et la RDC d’avoir la même vision autour des enjeux climatiques, sécuritaires et de la biodiversité.

« Nous avons parlé de l’ensemble de sujets que nous partageons. Nous souhaitons, la France et la RDC avoir la même vision sur les grands enjeux, autour du Climat, de la biodiversité. Nous avons également une diplomatie active dans la région. Nous partageons également des impératifs de sécurité régionale communs. Nous souhaitons également participer activement au développement économique et social du pays, au développement dans différentes régions », a-t-il souligné.

Par ailleurs Bruno Aubert a renouvelé l’intérêt que son pays attache aux questions de développement de la RDC, d’où la présence, à ses côtés de la directrice de l’Agence française de développement, Safia Ibrahim.

« Je suis venu avec la Directrice de l’Agence française de développement à Kinshasa. Notre agence de développement est en train d’augmenter ses engagements en République démocratique du Congo. C’est un signe de notre intérêt pour nos amis congolais. C’est de tout cela que nous avons parlé avec son Excellence Monsieur le Premier Ministre », a-t’il souligné.

De son côté, le chef de l’exécutif national s’est montré très réceptif tout au long de ces échanges, rapporte la cellule de communication de la primature.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU