l'info en continu

Sud-Kivu : « Non viables », Muhindo Nzangi ferme 88 établissements universitaires

- Publicité-

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) Muhindo Nzangi Butondo a annoncé la fermeture de 88 établissements de l’ESU non viables dans la province du Sud-Kivu, indique une note circulaire dont une copie est parvenue à POLITICO.CD.

Selon ce document, le ministre Muhindo entre dans la phase d’application des résultats de l’audit organisationnel et l’enquête de viabilité qu’il avait diligentés sur toute l’étendue du territoire national en juillet et août 2021.

- Publicité-

Il a souligné que les résultats de cette enquête, enrichis par les données recueillies auprès des conférences des chefs d’établissements, ont permis de faire un classement des institutions de l’ESU viables et non viables.

Il a encouragé les établissements reconnus classés « viables » à continuer à fournir un effort pour améliorer davantage les conditions d’études.

Dans le cadre des mesures conservatoires, les étudiants inscrits régulièrement dans les établissements fermés, sont conviés à prendre l’inscription dans les établissements viables de leur choix. Ils seront soumis à un test de classement pour intégrer les classes montantes.

Ce classement a commencé dans la province du Sud-Kivu où 91 établissements de l’ESU ont été classés viables dont 46 publics et 45 privés, tandis que 88 établissements non viables ont été fermés.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU