l'info en continu

Meurtre d’un officier de l’armée : « Les auteurs de ce crime seront traduits en justice, jugés et condamnés » (Daniel Aselo)

- Publicité-

Le Gouvernement a réagi à la suite du meurtre d’un officier supérieur des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) jeudi 09 décembre 2021 dans la localité de Lweba en territoire de Fizi au Sud-Kivu. Il condamne avec force cet acte qu’il qualifie d’ignoble, odieux et crapuleux.

« Après la célébration, 10 décembre de la journée internationale des droits de l’homme, à l’occasion de laquelle nous avons rappelé le caractère sacré de la vie humaine, nous condamnons avec force cet acte ignoble, odieux et crapuleux commis par une bande de criminels non autrement identifié », a fait savoir le vice-premier ministre, ministre en charge de l’Intérieur, Daniel Aselo.

- Publicité-

Par ailleurs, le VPM de l’intérieur indique qu’une enquête est déjà diligentée pour faire la lumière sur ce crime qui est « vraisemblablement l’expression de la haine éthnique » et rassure l’opinion que les auteurs seront traduits en justice, jugés et condamnés.

En outre, Daniel Aselo précise que le président Tshisekedi ainsi que le gouvernement ne permettront jamais que tout discours incitatif à la haine élise domicile dans n’importe quel coin de la RDC.

Pour rappel, le major NKamihoze Joseph a été retiré du véhicule, tabassé, tué et son corps brûlé par les habitants de cette localité pour des raisons liées aux conflits ethniques alors qu’il accompagnait son chef.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU