l'info en continu

France : Koffi Olomide relaxé en appel dans le dossier d’agression sexuelle mais condamné pour séquestration

- Publicité-

L’artiste congolais Koffi Olomidé a été relaxé en appel ce lundi 13 décembre dans le dossier qui l’opposait à quatre de ses danseuses pour agression sexuelle.

Confirmation faite par l’artiste lui-même qui reconnaît être tout de même condamné à 18 mois pour séquestration sur ses danseuses lors de ses prestations en France.

- Publicité-

« J’ai été innocenté, relaxé des accusations de violences sexuelles, ne suis condamné que pour séquestration, pour avoir mis de l’ordre dans mes tournées. Mon honneur est rétabli. La vérité a triomphé », a-t-il déclaré.

La relaxation de Koffi Olomide est dûe, d’après la présidente de la 7eme chambre correctionnelle de la cour d’appel de Versailles, aux déclarations évolutives parfois contradictoires des plaignants.

Rappelons qu’en mars 2019, le tribunal de Nanterre avait condamné Koffi Olomide en première instance à deux ans de prison avec sursis pour atteinte sexuelle sur l’une des ses danseuses déclarée mineure au moment des faits. C’est ainsi que le ministère public qui avait requis sept ans d’emprisonnement ferme avait fait appel de cette condamnation.

Bernard Mpoyi

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU