l'info en continu

RDC : Le Gouvernement examine plusieurs pistes des solutions pour empêcher des inondations post-pluviales à Kinshasa

- Publicité-

À la suite de la recommandation faite par le Président de la République, Félix Tshisekedi lors de la 30ème réunion du Conseil des Ministres, le Gouvernement a adopté, le vendredi 10 décembre après débat et délibérations, le dossier relatif à la problématique des inondations post-pluviales dans la ville de Kinshasa.

Le Ministre d’État en charge des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro Muvunyi qui a présenté ce dossier au conseil, a identifié les causes des inondations dans la ville de Kinshasa.

- Publicité-

D’après lui, parmi les causes d’inondations, il y a entre autres le manque de mise en œuvre des différents plans d’aménagement ; l’urbanisation désordonnée; l’absence d’un système de gestion efficace des déchets dans la ville entraînant le rejet des déchets solides dans les caniveaux, collecteurs et cours d’eau ; l’irrégularité du dragage des voies fluviales et de curage des collecteurs et des cours d’eau ; l’insuffisance de la capacité d’évacuation des ouvrages hydrauliques existants; et le changement climatique (avec une pluviométrie importante et plus intense).

Pour pallier ces causes d’inondations, le Ministre d’État, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro a fait savoir au Conseil que sa résolution passe par l’application d’une série de recommandations qui nécessitent des moyens financiers conséquents.Ces recommandations sont notamment la mise en œuvre du plan d’aménagement de la ville, schéma d’orientation stratégique d’agglomération kinoise (SOSAK); l’actualisation de la cartographie du réseau d’assainissement ; la planification des interventions de dragage et de curage systématiques sur les réseaux (hydrauliques et assainissement); la gestion efficace et rationnelle des déchets solides ; la mise en place du Plan de Prévention de Risque d’Inondation de la ville (PPRI); le financement des études d’assainissement de la ville ; et la campagne de sensibilisation citoyenne.

D’après le compte rendu de la 32ème réunion du Conseil des Ministres présidée par le Chef de l’État, le Ministre des Infrastructures et Travaux Publics a préciser que les services s’attèlent à finaliser les évaluations des différentes interventions nécessaires pour chiffrer les coûts d’intervention avec détails de mise en œuvre en vue de pallier la situation actuelle.

Par ailleurs, il a insisté par-dessus tout de financer une étude de redimensionnement du réseau de drainage, à la suite de laquelle il sera possible de construire des ouvrages d’assainissement requis. Car, dit-il, il s’avère nécessaire pour la ville de Kinshasa, comme pour plusieurs d’autres villes du pays.

Christian Okende

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU