l'info en continu

Félix Tshisekedi charge Eustache Muhanzi et Nicolas Kazadi de rendre opérationnel le Fonds de garantie de l’entrepreunariat au Congo

- Publicité-

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, vendredi, par visioconférence, 32ème session du Conseil des ministres au cours de laquelle il a rappelé aux membres du gouvernement la nécessité de rendre opérationnel le Fonds de garantie de l’entrepreunariat au Congo (FOGEC).

Il s’agit, a dit le Chef de l’État, d’un outil conçu pour matérialiser sa vision d’accompagnement de génie de créativité des jeunes entrepreneurs congolais oeuvrant dans le secteur informel ne disposant pas des moyens financiers. Aussi, il a chargé les ministres à l’Entrepreunariat et celui des Finances de travailler urgemment pour doter cette structure des ressources nécessaires à la réalisation de ces objectifs.

- Publicité-

Le FOGEC ( Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo) a pour missions :

  • Mobiliser et collecter les ressources financières au niveau national et international, en vue de garantir l’accès des Startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs et Artisans congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance ;
  • Disponibiliser les fonds nécessaires et les mettre à la disposition des agences et organismes privés spécialisés, agréés par la Banque Centrale du Congo (BCC), qui agissent au nom et pour le compte du FOGEC, en vue de :

• Garantir l’accès des startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs et Artisans congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance, suivant la politique définie par le Gouvernement ;

• Développer les mécanismes innovants de financement des Startups, Micros, Petites et Moyennes Entreprises, à travers notamment le financement participatif, soit avec ou sans contrepartie (don), soit encore à titre de subventionnement ;

• Développer la mésofinance, à travers la mise en place des lignes concessionnelles des crédits, de garantie ou de subventionnement d’assistance technique au profit des MPMEA ;

• Participer à la mise en œuvre du fonds d’amorçage et des prêts d’honneur au profit des entrepreneurs congolais, principalement les femmes et les jeunes.

Ce Fonds sera assuré par les agences et organismes privés spécialisés, détenteurs de l’agrément délivré par la BCC, suivant les conditions, modalités, us et coutumes du secteur.

Le FOGEC va, en partenariat avec le secteur privé, initier la création d’une société commerciale dans laquelle ce Fonds sera actionnaire majoritaire. Cette dernière sera un établissement de crédit (Institution Financière Spécialisée) agréé par la Banque Centrale du Congo pour finalement prendre la place des agences et organismes spécialisés.

Après la signature le 12 octobre 2020, de deux Décrets sur la sous-traitance dans le secteur privé, en vue de faciliter l’accès des entrepreneurs congolais aux marchés du secteur privé, le Ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat (CMPMEA) avait passé au stade de l’accès des entrepreneurs aux financements de leurs projets. Ceci a été rendu possible grâce aux efforts du Gouvernement de la République qui avait adopté, en Conseil des Ministres présidé par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi le 11 septembre 2020, le projet de Décret portant création du Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC), suite à la proposition de Justin KALUMBA MWANA-NGONGO, Ministre des CMPMEA.

Le Décret portant création du FOGEC a été signé par le Premier Ministre, Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, en date du 31 octobre 2020.

Désormais, les PME ayant pour promoteurs des congolais, trouveront des parts des marchés importants dans le cadre de la sous-traitance et obtiendront des financements conséquents de leurs projets, via le FOGEC.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU