l'info en continu

RDC : Dr Guy Bandu lance les travaux de réhabilitation de l’ancienne cellule de Simon Kimbangu à la prison centrale de Mbanza-Ngungu

- Publicité-

Docteur Guy Bandu, ancien de l’Université Kongo, a laissé une enveloppe « symbolique » pour le lancement « imminent » des travaux de réhabilitation de l’ancienne cellule du « prophète » Simon Kimbangu à la prison centrale de Mbanza-Ngungu. C’était dans le cadre d’une visite effectuée à la maison carcérale de Mbanza-Ngungu le jeudi 2 décembre dernier.

Il révèle être touché par l’état d’abandon et de « désuétude » de la cellule du Prophète Simon Kimbangu. Il ajoute qu’il s’engage à mener à leur terme dans les prochaines semaines, ces travaux de réhabilitation de l’ancienne cellule de Simon Kimbangu.

- Publicité-

Il a, par la même occasion, invité le ministre du Tourisme à mettre en valeur la qualité historique, touristique et spirituelle de l’ancienne cellule de Simon Kimbangu. Il estime qu’il a pu remplir un devoir de mémoire envers celui qui reste « la première figure publique » à appeler à la désobéissance civile non violente en RDC.

Pour Dr Guy Bandu, l’ancienne cellule du Prophète Simon Kimbangu est une figure « emblématique » non seulement pour le Kongo-Central mais également pour toute la République Démocratique du Congo.

Il déplore le fait que l’ancienne cellule de Simon Kimbangu est « totalement » délabrée et placée dans les oubliettes.

« Mais alors que l’ile de Robben Island où ce dernier a été emprisonné est devenue un musée national et que son ancienne cellule est visitée par 350 000 personnes chaque année, celle de Simon Kimbangu elle, est littéralement reléguée aux oubliettes, totalement délabrée, inconnue même des habitants de la ville de Mbanza-Ngungu », a déploré le Dr Guy Bandu.

Signalons que le docteur Guy Bandu a également procédé à la remise de vivres frais et secs aux détenus de la prison de Mbanza-Ngungu « pour redonner une note d’espoir aux prisonniers ». Il dit être conscient des conditions carcérales « fortement dégradantes » au sein des prisons congolaises.

Simon Kimbangu a été placé en détention à la prison centrale de Mbanza-Ngungu ex Thysville, avant d’être envoyé à la prison de Kasombo à Elisabethville (actuel Lubumbashi) où il mourut après 30 années d’emprisonnement.

Christian Malele

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU