l'info en continu

Ituri : les FARDC et la MONUSCO déjouent trois incursions des CODECO dans le site de Rhoe en deux semaines

- Publicité-

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo et la MONUSCO, ont déjoué en l’espace de deux semaines, trois incursions de la milice CODECO dans des camps des déplacés dans le territoire de Djugu dans la province de l’Ituri. Hébergeant à ce jour plus de cinquante mille personnes, ces miliciens ont tenté à trois reprises d’attaquer le site de Rhoe, indique le secrétaire de ce site, Désiré Bahemuka.

« Ils ont attaqué les sites (…). Grâce à l’intervention de la MONUSCO, ces attaques ont été repoussées », a expliqué Désiré Bahemuka.

- Publicité-

En effet, les déplacés d’au moins sept sites en territoire de Djugu respirent la menace pendant environ un mois suite à la présence des miliciens CODECO. Ces assaillants ont multiplié des attaques sur de nombreux sites de déplacés.

Les camps de déplacés sous la menace permanente des attaques sont : Roe, Drodro, Jaiba, Bule, Tché, Jina, Lopa.

Des miliciens de la CODECO envoient des messages « clairs » afin d’annoncer les attaques imminentes de plusieurs sites. Ce qui empêche les déplacés de se rendre au champ.

Par ailleurs, la coordination de la société civile du territoire de Djugu alerte les autorités militaires afin de sécuriser ces déplacés. Elle renseigne que des hommes armés sont présents depuis un certain temps et rodent autour du site. Ils ont tué le dimanche à 1 kilomètres du site, un déplacé à la recherche de vivres.

Jules Tsuba, président de la coordination de la société civile de Djugu, invite les leaders communautaires à sensibiliser les miliciens de la CODECO à ne pas cibler les déplacés.

L’armée assure, à son tour, et exhorte les déplacés à plus de vigilance notamment d’alerter les forces de sécurité sur tout mouvement suspect pour une intervention rapide et efficace.

Christian Malele

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU