l'info en continu

Budget 2022 : Le Gouvernement alloue 3,4% du budget 2022 aux infrastructures et travaux publics

- Publicité-

Le ministre d’État, ministre des Infrastructures et Travaux publics (ITP), Alexis Gisaro, a indiqué que les crédits alloués au ministère des Infrastructures et Travaux publics dans le cadre de la loi des Finances 2022 sont estimés à 3,44% du budget national fixé à 10 milliards des dollars américains. C’était lors de son intervention à la Commission aménagement du territoire, infrastructures et nouvelle technologie de communication de l’Assemblée nationale, rapporte l’ACP le 5 décembre dernier.

Ces crédits inscrits dans la loi des Finances 2022, souligne le ministre d’État, représentent 11% des besoins exprimés pour la construction, réhabilitation et entretien du secteur routier sur toute l’étendue du territoire national pour l’exercice 2022.

- Publicité-

Le ministre d’État en charge des Infrastructures a affirmé qu’il entend au cours de cet exercice, concentrer ses efforts sur un réseau ultra prioritaire de 15.800 kms des routes d’intérêt national estimés à 58.200 kms notamment les voiries urbaines. Il a fait savoir aux députés nationaux que les crédits alloués au ministère des Infrastructures et travaux publics ne répondent pas aux défis que présente le réseau routier national.

De ce fait, Alexis Gisaro a demandé aux élus nationaux de prendre en compte le rôle que jouent les infrastructures en ce qui concerne le développement économique et social du pays. Il souhaite à ce que les députés nationaux accordent des crédits importants au ministère des Infrastructures et Travaux publics afin de lui permettre de répondre à la hauteur des besoins exprimés.

Il a également fait savoir que les infrastructures est un secteur transversal étant donné qu’il intervient dans plusieurs secteurs de la vie nationale.

Le secteur des infrastructures, rapporte l’ACP, est dans la majeure partie financé par les partenaires techniques et financiers notamment la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, la Banque arabe de développement de l’Afrique, l’Union européenne et autres.

Ces partenaires interviennent non seulement sur la route ultra prioritaire d’intérêt national mais également la voirie urbaine.

Christian Malele

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU