l'info en continu

RDC/Covid-19 : « Les voyageurs en provenance des pays à haute circulation du virus doivent présenter le Test RT PCR »

- Publicité-

Le Gouvernement vient de rendre public la liste de mesures actualisées pour prévenir contre le nouveau variant « omicron » apparu en Afrique Australe et à la recrudescence de la pandémie dans plusieurs pays du monde.

Ces mesures actualisées et renforcées ont pour objectifs de limiter l’importation de cas infectés, des variants dangereux et d’augmenter la couverture vaccinale dans les populations cibles.

- Publicité-

Parmi ces mesures, le gouvernement indique que pour tout accès sur le territoire congolais, le voyageur doit être soumis au test PCR COVID-19 et/ou antigénique rapide réalisé par les services du ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

Par ailleurs, pour les voyageurs en provenance des pays à haute circulation de Covid-19, un test RT PCR rapide réalisé aux frontières est strictement obligatoire.

Le gouvernement a également insisté sur le port obligatoire et correct des masques dans tous les espaces publics, notamment les lieux de travail, les écoles, les lieux de culte, les commerces, les banques, les lieux de déroulement des activités sportives, les universités, les hôpitaux, les transports publics, les restaurants, les établissements d’hébergement et tous les édifices publics.

« Il s’agit d’un masque sans ventilation, fabriqué en tissu ou en matière jetable, qui s’ajuste étroitement sur le visage, couvre le nez, la bouche et le menton, destiné à empêcher la contamination par une proximité ou contact entre personnes. Les accessoires en tissu de type: handanas, écharpes au foulards ne peuvent plus être assimilées à des alternatives au masque », précise Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

Outre ces mesures, il y a également :

  • Le renforcement des dispositifs de contrôle et de prévention à chaque entrée d’un édifice public impliquant la prise de la température corporelle, le lavage des mains à l’eau et au savon et/ou l’application des gels hydro-alcooliques;
  • Le strict respect de la distanciation physique en tout lieu ;
  • La présentation à la frontière, d’une attestation médicale du test COVID-19 PCR négatif réalisé endéans 72 heures du départ dans le pays d’origine ou de provenance pour tout accès au territoire national,
  • La présentation d’une attestation médicale confirmant le résultat PCR COVID-19 négatif réalisé moins de 72 heures avant le voyage par l’INRB ou dans toute autre formation médicale dûment agréée par le ministre de la Santé publique, Hygiene et Prévention pour toute sortie du territoire national
  • Pour tout déplacement interprovincial, l’obligation au voyageur de détenir une attestation médicale confirmant le résultat PCR COVID-19 négatif établi par l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) ou par toute autre formation médicale dûment agréée par le Ministre ayant la Santé publique, Hygiène et Prévention dans ses attributions, dans les 72 heures avant le départ. La validité du test en provinces est de 14 jours;
  • La stricte application du couvre-feu de 23H00 à 04H00 du matin est à renforcer.

« Des patrouilles mixtes, de la Police et de la Police militaire, seront régulières et tout contrevenant sera sévèrement puni selon les prescrits de la loi », prévient le porte-parole du gouvernement.

Le variant B.1.1.529 (Omicron) a été signalé pour la première fois à l’OMS en Afrique du Sud le 24 novembre 2021. Au cours des dernières semaines, le nombre d’infections a fortement augmenté, à un moment coïncidant avec la détection du variant B.1.1.529. Les experts estiment que ce variant présente un grand nombre de mutations que le variant Delta.

Selon le drecteur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, Omicron est déjà confirmé dans 23 pays à travers le monde.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU