l'info en continu

RDC: Tshisekedi instruit le gouvernement pour le démarrage des activités de la couverture santé universelle

- Publicité-

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a instruit le Gouvernement au sujet de la couverture santé universelle qui doit être, selon lui, une cause nationale. Le Chef de l’État l’a fait au cours de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres du vendredi 03 décembre 2021.

Selon le compte rendu signé par le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, l’atteinte de cet objectif requiert que le gouvernement déploie, au travers des ministères concernés, l’ensemble du dispositif prévu pour que sa mise en oeuvre soit opérationnelle dans les meilleurs délais.

- Publicité-

Toujours d’après la même source, le Président Félix Tshisekedi a rappelé que la feuille de route prévoit le démarrage effectif des activités au 1er janvier 2022.

Aussi, Félix Tshisekedi a chargé le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde d’assurer la coordination de l’action des membres du gouvernement afin de produire un rapport  d’étape et un chronogramme conforme à la feuille de route. 

En septembre, le premier-ministre Jean-Michel Sama Lukonde s’était déjà entretenu avec le conseiller spécial du Chef de l’État en charge de la couverture santé universelle, le docteur Roger Kamba, qui était accompagné de la vice-ministre de la Santé, Véronique Nkulu et des membres du Bureau international du travail.

D’après le docteur Roger Kamba qui s’était confié à la presse juste après la réunion, la mise en œuvre de la couverture santé universelle permettra à la population congolaise d’avoir accès aux soins de santé de qualité et surtout sans se ruiner financièrement.

« L’opinion doit retenir qu’il y a un programme majeur du Président de la République qui est mis en œuvre par le Premier Ministre au travers de ses ministres sectoriels, qui est celui de la couverture santé universelle. Ce programme doit permettre à la plupart, pour ne pas dire à toute la population congolaise, d’avoir accès aux soins de santé de qualité et surtout sans se ruiner financièrement », avait-t-il dit.

Ainsi donc, le but de cette première rencontre était de permettre aux acteurs impliqués dans ce processus, d’harmoniser les vues avant la mise en œuvre de ce programme.

Carmel NDEO

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU