Circulation du variant Omicron de COVID-19 : Le gouvernement va renforcer le contrôle aux aéroports et aux frontières terrestres

- Publicité-

Le gouvernement de la République Démocratique Congo a pris une série de mesures pour prévenir contre une éventuelle nouvelle vague. Ces mesures préventives font suite à la montée du taux de contamination en Europe et de la découverte d’un nouveau variant « Omicron » en Afrique Australe.

Le ministre de la santé publique Hygiène et prévention, Jean-Jacques Mbungani a indiqué que le gouvernement va renforcer notamment le contrôle aux aéroports et aux frontières terrestres. Cette mesure passera par un contrôle strict de passagers venant de ces pays à haut risque et au mieux « restreindre les vols de ces pays en ce moment ».

« Nous allons augmenter le contrôle à l’aéroport et même dans les frontières terrestres. Au niveau africain, il y a une légère hausse et au niveau de la RDC également nous comptabilisons de plus en plus des cas testés positifs. Mais, nous n’avons pas encore détecté ce nouveau variant Sud-africain qu’on appelle le B.1.1.529, Omicron », a déclaré le ministre congolais de la santé.

Interrogé sur la possibilité d’isoler les pays de l’Afrique australe comparativement à certains pays dont la France et la Grande Bretagne, le ministre de la Santé préfère s’en remettre à la task force piloté par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.

« Les décisions se prennent au niveau de la task force piloté par le Chef de l’État. Au niveau du ministère de la Santé publique hygiène et prévention, avec nos spécialistes, nous avons donné nos propositions édictées lors du conseil des ministres précédent et lors de la réunion du comité multisectoriel de la lutte contre le Covid-19 », a-t-il ajouté.

Si en République Démocratique du Congo ce variant n’est pas encore signalé, Omicron est déjà confirmé dans 23 pays, selon le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le variant B.1.1.529 (Omicron) a été signalé pour la première fois à l’OMS en Afrique du Sud le 24 novembre 2021. La situation épidémiologique en Afrique du Sud s’est caractérisée par trois pics distincts de cas signalés, le dernier pic en date étant principalement dû au variant Delta. Les experts estiment que ce variant présente un grand nombre de mutations que le variant Delta.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU

notre sélection