l'info en continu

Assemblée nationale : Tony Mwaba annonce la paie de 60.000 N.U de l’école maternelle et primaire

- Publicité-

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba s’est présenté le mercredi 1er décembre devant la Représentation nationale pour éclairer la lanterne sur l’amélioration des conditions sociales des enseignants suite à une question orale avec débat qui lui a été adressée par le député national Floribert Ekofo.

D’après lui, en effet, la gratuité s’applique de manière progressive. Avant de la parachever, il faudrait épuiser la question sur les réformes engagées dans le but d’assainir le secteur de l’enseignement. Parmi ces réformes, il y a notamment l’élargissement primaire au niveau de l’enseignement de base, en incluant justement des 7ème et 8ème.

- Publicité-

Tony Mwaba a, par ailleurs, précisé que le gouvernement n’a pris aucun engagement, mais plutôt a hérité des engagements des gouvernements précédents. Cependant, il a noté quelques réalisations au nombre desquelles la majoration salariale de 40.000fc pour les enseignants pour l’exercice budgétaire en cours.

S’agissant de la qualité des enseignements, Tony Mwaba a fait savoir qu’une réforme de manuels scolaires est envisagée ainsi le lancement imminent de la campagne « pas d’école sans banc en RDC », sans oublier la suppression totale de la prise en charge par les parents, des enseignants du cycle maternel et primaire et, cela, conformément à la Constitution de la République.

À cela s’ajoute l’institution de la prime de la gratuité de l’enseignement de base. Aussi, renchérit-il, une prime qui sera régulièrement majorée, selon les disponibilités du budget de l’État dans le cadre de la consolidation de la gratuité.

Sur la question des nouvelles unités, Tony Mwaba a déclaré avoir déjà résorbé la situation avec le nettoyage du fichier de paie ayant mis de côté les fictifs, les économies réalisées ont été affectées à la paie de plus de 60.000 nouvelles unités (de la maternelle et du primaire) sans ressources additionnelles.

À l’en croire, il ne reste à résoudre que les cas des nouvelles unités du secondaire avec l’opération de mise à la retraite en cours (des enseignants dont l’âge varie entre 65 et 125 ans), il est prévu, indique-t-il, de libérer plusieurs postes pour résoudre la totalité de la question des nouvelles unités. Une politique bien étudiée, dit-il, est mise en place, à cet effet.

Pour lui, il n’y a pas lieu de parler des zones salariales car la base est uniforme pour tous les enseignants. Les variations proviennent des indemnités de logement et transport qui dépendent d’une ville à une autre.

Pour convaincre la représentation nationale, Tony Mwaba a annoncé la construction à Mbanza Ngungu d’une institution chargée de former les enseignants du primaire. Quant à la bancarisation des enseignants, il a estimé que l’opération est globalement positive. En revanche, il a promis d’étudier quelques difficultés résiduelles dans certaines zones qui ne sont couvertes par des établissements bancaires.

Il convient de noter que l’initiateur de cette question orale avec débat s’est dit, au terme de cet exercice, satisfait aux réponses du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba.

Christian Okende

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU