l'info en continu

Le Centre salue l’esprit d’ouverture de Félix Tshisekedi et plaide pour une loi électorale « démocratique » ainsi qu’une « surveillance citoyenne forte »

- Publicité-

À l’aube de la rencontre Tshisekedi et les ténors des confessions religieuses – CENCO et ECC – Le Centre de Germain Kambinga, à travers un communiqué signé le samedi 27, salue « l’esprit d’ouverture » du Président de la République aux forces sociales « ayant contesté » la mise en place de la nouvelle équipe de la CENI. Le Centre qui dit « suivre avec attention » l’évolution du processus électoral, rappelle avoir lancé un troisième appel au Chef de l’État en date du 25 octobre, lui présentant la « nécessité de tendre la main » aux forces forces politiques et sociales opposées à l’équipe Kadima.

« Le CENTRE rappelle que c’est en date du Lundi 25 Octobre 2021 dernier, qu’il a fait un troisième appel à l’endroit du Chef de l’Etat, lui présentant la nécessité de tendre la main aux forces politiques et sociales opposées à l’actuelle équipe de la CENI, dans le but de créer une convergence de vues des acteurs politiques et sociaux impliqués dans le processus électoral », lit-on.

- Publicité-

Dans le même communiqué, Le Centre tient également à « féliciter les églises catholique et protestante pour avoir rendu possible, en acceptant la main tendue des institutions de la République, la construction d’un consensus général et la génération d’un climat de confiance autour de l’équipe KADIMA, rejoignant de ce fait le point de vue défendu dans son appel ».

Pour ce regroupement politique, « l’édification de notre trajectoire démocratique demeurant une entreprise en permanente quête de perfectionnement, Le Centre exhorte le Président de la République à élargir ses consultations à toutes les forces politiques impliquées dans le processus électoral dans le but d’assurer un minimum de consensus autour des prochaines étapes du processus
électoral ».

Une fois les forces sociales et politiques fédérées, Le Centre estime que le curseur devrait être mis sur une loi électorale « démocratique, non exhaustive et une surveillance citoyenne forte ». Une loi électorale « qui devrait dans le soucis d’assurer la transparence et l’inclusivité
des futurs scrutins électoraux, ainsi qu’une meilleure représentation sociale et politique au sein des futures institutions », recommande Le Centre.

Parlant de la loi électorale, Le Centre de Germain Kambinga veut que ce soit une loi qui consacre notamment « la non exclusion des candidats sur base de critères clivant et
anticonstitutionnels tel l’origine familial ou des motifs judiciaires ambigus,
sans véritable fondement au sein de notre arsenal juridique ; l’abolition du seuil électoral ; la réduction du montant exhorbitant des cautions électorales ».

Le Centre invite aussi l’opposition à compléter l’équipe de la CENI, et de contribuer ainsi à renforcer
la confiance et la crédibilité qui lui sont indispensables.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU