l'info en continu

Sama Lukonde salue l’élection du Recteur de l’UNILU au Conseil d’Administration de l’AUF

- Publicité-

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu en audience ce vendredi 26 octobre 2021, le Recteur de l’Université de Lubumbashi (UNILU). Au sortir de cette rencontre, le Professeur Gilbert Kishiba Fitula, a annoncé officiellement au Chef du gouvernement, son élection pour siéger au Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), en qualité de Représentant universitaire de la Région d’Afrique Centrale et des Grands Lacs.

Le Recteur de l’UNILU dit être partie prenante dans ladite percée de la République Démocratique du Congo sur le plan international.

- Publicité-

« Le Premier Ministre nous a reçu pour obtenir de notre part, la présentation des félicitations et l’attestation de notre élection comme Représentant universitaire de l’Afrique centrale et de l’Afrique des Grands Lacs à l’AUF, c’est-à-dire l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le Recteur magnifique de l’AUF, le Professeur Slim Khalbous,  nous a adressé des vives félicitations et attestation formelle. C’est cela que nous sommes venus lui présenter», a déclaré Gilbert Kishiba.

Et de poursuivre: « Ce qui corrobore, qui engage, que la RDC est évidente conformément à la politique gouvernementale et la volonté et l’impulsion du Président de la République, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de voir la RDC être présente dans le concert des Nations, à travers les organisations internationales. Donc, nous sommes partie prenante à cette percée de la RDC du point de vue international qui justement, coïncide avec la politique du Chef de l’État par sa croisade diplomatique qui donne des fruits », a déclaré à la presse le Prof Gilbert Kishiba.

Il indique que la RDC a « d’énormes » problèmes qu’elle doit résoudre. Il ajoute que l’AUF a pour objectif d’engager les Universités dans la recherche fondamentale ou pratique de qualité, à partir du réseautage entre les universités, à partir de la recherche de la numérisation entre les universités notamment la mobilité enseignante et estudiantine.

En outre, le Professeur Gilbert Kishiba a fait savoir que l’Agence Universitaire de la Francophonie vise le développement du partenariat.

« Elle (l’AUF) vise à accroître le partenariat et est l’interface avec la société civile et les entreprises. En l’occurrence pour la RDC, on parlerait des entreprises en rapport avec l’exploitation des ressources naturelles, de façon que cette exploitation connaisse une contrepartie en rapport avec les attentes de la population du point de vue social.  Ce qui est la part aussi de chaque intervenant dans cette exploitation, de voir qu’effectivement, ces richesses sont une réponse aux attentes de la population pour la réalisation du bonheur commun. Donc, les universités sont attendues là où il faut que l’homme soit formé qualitativement pour que la société soit qualitative », a-t-il indiqué.

D’après le Recteur de l’UNILU, les résolutions trouvées lors des états généraux de l’ESU organisées à Lubumbashi, vont dans la même direction que les attentes et les résolutions de la rencontre de l’AUF à Bucarest.

« Le Premier Ministre est une personnalité exceptionnelle du point de vue de l’écoute, de l’ouverture, par rapport aux universités. C’est en cela aussi qu’en passant, puisque la rencontre de l’AUF à Bucarest a insisté sur les réformes des universités pour les engager dans le processus de qualité. Ici en RDC, ces réformes se sont déroulées au sein des états généraux de l’ESU organisés  à l’initiative du Président de la République, sous l’égide du Premier Ministre Sama Lukonde et finalement par l’entremise du Ministre de tutelle, Son Excellence  Monsieur le Ministre Muhindo Nzangi. Donc à Lubumbashi, les résolutions de ces états généraux se recoupent avec les attentes et les résolutions de la rencontre de l’AUF à Bucarest », a déclaré à la presse Gilbert Kishiba Fitula.

Il renseigne également que « c’est ça que le Premier Ministre a encouragé pour que les universités aillent dans le sens de plus de qualité, plus d’intégration, dans les attentes d’une société qui doit émerger ».

Le Professeur Gilbert Kishiba Fitula a souligné que la République Démocratique du Congo s’achemine vers l’émergence et elle peut y parvenir grâce aux universités.

Christian Malele

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU