l'info en continu

Denise Nyakeru à Kisangani : « Je connais la souffrance de vivre dans l’obscurité, mais nous allons trouver la solution ensemble »

- Publicité-

En tournée dans l’ex-Province Orientale, la Première Dame de la République Démocratique du Congo, Denise Nyakeru Tshisekedi, séjourne depuis l’après-midi du vendredi 26 novembre à Kisangani, dans la province de la Tshopo. Une toute première visite officielle dans cette partie du pays depuis l’avènement du président Tshisekedi au pouvoir.

Aussitôt arrivée à Kisangani, accompagnée du directeur de la Société Nationale de l’Électricité (SNEL) Denise Nyakeru Tshisekedi s’est entretenue avec la population à la grande poste de la ville. Selon la première dame, qui dit maîtrisée le souci majeur du peuple de Kisangani notamment celui de la disette d’électricité, l’objet de sa mission est notamment d’écouter, d’échanger et de porter les désidératas des habitants auprès du président Félix Tshisekedi. Occasion pour elle d’évoquer une solution, mais, a-t-elle confié, qui doit être trouvée ensemble.

- Publicité-

« Je suis venue d’abord vous transmettre les salutations chaleureuses de votre Papa. Il a beaucoup des charges, raison pour laquelle il m’a envoyé ici auprès de vous », a-t-elle lancé son discours prononcé en Lingala, peu avant de déclarer : « je connais tous vos problèmes. J’ai écouté mais aujourd’hui je suis ici pour que nous puissions échanger. Je n’ai pas toute la solution mais on va chercher cette solution ensemble. Je suis venue avec le chef de la SNEL pour qu’il vous explique la situation. Je connais la peine de rester dans l’obscurité, c’est l’insécurité. C’est pourquoi je suis venu, moi aussi dormir avec vous dans l’insécurité, mais nous allons chercher la solution ensemble pour que cette situation prenne fin ».

Par ailleurs, le Directeur de la société nationale d’électricité (SNEL), faisant partie de la délégation de la première dame à Kisangani, a été lamentablement hué par le public jusqu’à ne même pas tenir aucun mot à la foule. Épuisé par les discours toutes les fois des dirigeants de la société nationale d’électricité, la population de Kisangani est au bout de leur patience.

Depuis presque quatre (4) mois, la ville de Kisangani est plongée dans le noir. Pas d’électricité avec plusieurs conséquences notamment d’ordres socioéconomiques et sécuritaires, les économies sont en total arrêt et la fourniture de l’eau est devenue difficile.

L’Epouse du Chef de l’État dit venir s’imprègner de cette préoccupante situation afin de trouver ensemble la solution. Déjà, son agenda prévoit ce samedi plusieurs rencontres avec des couches sociales pour tabler sur les voies et moyens de sortie de cette crise.

Serge Sindani

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU