l'info en continu

Chez André Bokundoa, Mboso demande la collaboration de l’ECC et de tourner la page de frustration née après l’entérinement de Kadima

- Publicité-

Le Président National et représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le révérend Docteur André Gédéon Bokundoa Bo-Likabe, a reçu dans la soirée de ce jeudi 25 novembre 2021, une forte délégation des chefs des institutions du pays. Cette délégation était composée du président du sénat, Modeste Bahati Lukwebo, de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso Nkodia, du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, ainsi que du conseiller du Chef de l’État en matière de sécurité François Beya.

Après près de deux heures d’échanges, le Président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso Nkodia, a fait savoir au sortir de cet entretien, qu’il était question de demander au Président national et représentant légal de l’ECC, le révérend docteur André Bokundoa, de tourner la page de frustration et de mécontentement, née suite à l’entérinement de la nouvelle équipe de la CENI.

- Publicité-

«La mission que nous avons menée auprès du Cardinal, c’est la même que nous sommes venus effectuer auprès du représentant légal de l’ECC. Nous sommes venus chercher la collaboration de l’église du Christ au Congo, et nous avons demandé de tourner la page de frustration, de mécontentement, née à la suite de l’entérinement de l’équipe de la CENI. Nous avons présenté les explications, nous avons fait les pas, parce que le Seigneur nous demande de faire la paix si cela dépend de vous. Ça dépend de nous, nous sommes venus demander que l’on tourne la page que nous ayons de la lampe, nous avons bien des choses à réaliser pour le bien être de notre population. Nous n’avons pas à traîner les pas sur un dossier pour lequel nous demandons la compréhension de tout le monde. Les élections nous allons les organiser avec la collaboration de tout le monde», a déclaré le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.

De son côté, le numéro 1 de l’ECC, le révérend Docteur André Gédéon Bokundoa Bo-Likabe a demandé à tous de privilégier le consensus dans les discussions et la paix pour le bien de tous.

«Ils reconnaissent que nous faisons partie de ce pays et que quelque part nous avons une parole à placer pour la bonne marche des institutions du pays.

« Le message comme je l’ai dit à leurs honorables et excellences, nous congolais devons privilégiez le consensus dans nos discussions, dans tous ce que nous vivons dans le pays pour la paix de tous», a déclaré le Président national de l’ECC, le révérend docteur André Gédéon Bokundoa Bo-Likabe.

Bernard MPOYI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU