l'info en continu

RDC : Delly Sesanga favorable à la réduction à 250 membres l’effectif du cabinet du président de la République

- Publicité-

Le débat autour de la question de la réduction du train des institutions a été relancé à l’assemblée nationale lors de l’adoption de la loi de finances pour 2022. Après, la proposition du vice-président de la chambre basse du parlement, Jean-Marc Kabund qui a suggéré notamment la réduction des salaires des députés nationaux et des membres du gouvernement, c’est le tour de Delly Sesanga, élu de Luiza au Kasaï Central.

D’entre le jeu, cet élu rappelle tout d’abord que « la réduction du train de vie de l’État n’est ni un discours ni une posture mais une politique publique faite d’austérité, de probité et d’exemplarité dans la conduite des affaires de l’État ».

- Publicité-

Contrairement à son collègue, Delly Sesanga estime à son tour que la réduction du train de vie des institutions doit également passer par la réduction à 250 membres l’effectif du cabinet du président de la République et la rationalisation de l’organisation de son cabinet.

A l’en croire, cette proposition pourrait rapporter jusqu’à 100 millions USD d’économie.

« En 2021, les rémunérations des Institutions politiques nationales s’élèvent à 242 millions de dollars. Celles de la Présidence de la République pèsent sur ce total pour 47% soit 114 millions USD sur lesquels les rémunérations du cabinet avec un effectif de 1018 membres representent 48 207 500 USD, soit 42,4% », a indiqué Sessanga.

D’après lui, l’excroissance du cabinet du Président de la République est le reflet de l’hyperpresidentialisation du régime qui a alourdi l’effectif avec des redondances fonctionnelles, démultiplie la distribution des avantages à travers des nombreux rangs équivalents.

« Les rémunérations de la Presidence de la Republique sont supérieures sur la même période à celles du Parlement qui chiffrent à 74 milions USD », a-t-il déclaré avec de renchérir que « la Présidence de la République est devenue un mammouth financier pour le Trésor. Il constitue un poste clé, éligible à la cure d’amaigrissement dans le cadre de la réduction du train de vie des Institutions. Ce qui passe par la réduction des effectifs ainsi que la rationalisation des rangs accordée aux membres du cabinet. La réduction des effectifs au 3/4, c’est à dire à 250 membres environ et en révisant les rangs permettrait d’économiser aux alentours de 37 millions de dollars sur la rubrique rémunération », a argumenté cet élu.

Outre la question des rémunérations, Delly Sesanga révèle que le budget de fonctionnement de la présidence qui s’évaluerait à 111 385 939 USD représente presque le double du fonctionnement du Sénat qui s’élève à 57 657 989 USD.

« En réduisant de 3/4 les effectifs, toutes choses étant égales par ailleurs, ce budget de fonctionnement résulte de moitié réaliserait ainsi une économie de 55 millions de dollars. Solt un total compris entre 90 et 100 millions de dollars », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, l’élu de Luiza soutient, la Présidence de la République devrait renoncer à toute nouvelle augmentation telle que prévue dans le projet de 2022.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU