PUBLICITÉ

Assemblée nationale : la Commission Défense et Sécurité plaide pour l’amélioration du budget de l’armée, police, ANR et DGM

Depuis la réception de la loi des finances exercice 2022 qui est, d’ores et déjà, en examen approfondi dans la Commission Économique, Financière et Contrôle Budgétaire (ECOFIN) pour enrichissement, la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale organise des réunions afin de trouver les solutions adéquates devant permettre aux services des Défenses et Sécurités de bien fonctionner.

Elle réfléchit, à cet effet, sur les différentes possibilités d’améliorer le budget des outils nationaux de défense et sécurité. Il s’agit notamment de l’armée, de la police, de la DGM, de l’ANR, de la Demiap etc.

Pour ce faire, ces responsables de ces services ont dû travailler d’arrache-pied avec ladite Commission pour des enrichissements et aménagement pour un bon rendement au cours du prochain exercice budgétaire.

D’après Bertin Mubonzi, président de ladite Commission, ils ont échangé avec les responsables de différents outils de Défense et Sécurité pour voir au niveau de l’ECOFIN afin que le budget affecté à ces services puisse être majoré et permettre ainsi à la République Démocratique du Congo d’être en mesure d’affronter la situation que les services traversent actuellement et leur permettre de travailler correctement pour juguler l’insécurité dans les différentes provinces en état de siège.

«Pour la commission, il est temps d’être sur que notre armée a les moyens qu’il faut… Cette démarche vise aux membres de la commission d’avoir un regard sur l’homme qui est au front pour mener victorieusement cette guerre», a-t-il renchéri.

Il y a lieu de noter qu’à l’issue des amendements, la loi des Finances exercice 2022 reviendra à la plénière pour son adoption et transmise au Sénat pour la seconde lecture avant sa promulgation par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU