l'info en continu

Sit-in du bloc patriotique devant la CENI : « Il n’y a eu ni mort, ni blessé » (Police)

- Publicité-

Le Commissaire provincial de la Police de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo, rapporte qu’il n’y a eu aucun mort et aucun blessé lors du sit-in organisé le lundi 22 novembre dernier par les forces politiques et sociales devant le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa. Il indique aussi que les trois personnes interpellées ont été vite relâchées.

« Nous avons travaillé dans la discipline et dans le professionnalisme. La Police a pris des dispositions pour éviter des débordements. Vous savez que la CENI se trouve dans la commune névralgique de la Gombe, qui est le centre des affaires », a fait savoir le Commissaire provincial de la Police/ville de Kinshasa.

- Publicité-

Sylvano Kasongo a, par la même occasion, rappelé que le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, avait interdit les manifestations politiques dans les zones neutres.

« Nous avons isolé le site de la CENI. Il y a eu plus de peur que de mal. La situation s’est passée sans couac. Les journalistes étaient là et les membres des droits de l’homme étaient là. Il n’y a rien à cacher », rappelle-t-il.

Après leur marche, qu’ils considèrent de premier acte, les forces politiques et sociales (MILAPRO/ECC, CALCC/CENCO, PPRD, ECIDé, Nouvel Élan, ECT) ont organisé un sit-in pour exiger la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Elles disent également non à l’actuel président de la CENI, Denis Kadima.

La Police nationale congolaise (PNC) avait érigé des barrières aux alentours du siège de la CENI à Gombé afin d’empêcher les manifestants de se réunir devant les locaux de la CENI.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU