l'info en continu

RDC : En réunion extraordinaire, les Évêques de la CENCO examinent la question de la CENI, de l’état de siège et de la gratuité de l’enseignement

- Publicité-

Le comité permanent des évêques membres de la conférence épiscopale nationale du Congo se réunit depuis ce mardi 23 novembre en session extraordinaire, au centre Caritas Congo à Kinshasa afin de se prononcer sur la situation sociopolitique du pays.

D’après le secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole, la situation sociopolitique ainsi que les enjeux de l’heure en République démocratique du Congo sont au cœur de ces assises qui prendront fin ce jeudi 25 novembre.

- Publicité-

« Il s’agit d’une réunion extraordinaire des évêques. Les évêques se retrouvent en session extraordinaire quand il y a des situations qui ne vont pas et qui affectent le peuple de Dieu leur confié. Pour l’instant, Malheureusement il y a des choses qui préoccupent les pères évêques, il y a la situation de l’insécurité à l’Est dans le cadre de l’État de siège qui est vraiment très préoccupante, il y a la situation sociopolitique particulièrement le processus de désignation des animateurs de la CENI qui a suscité beaucoup des réactions, d’indignation de peuple de Dieu qui leur est confié, il y a la situation de l’enseignement, vous savez combien les évêques tiennent à l’éducation et là il y a des inquiétudes cette année, voilà pourquoi ça fait au moins deux semaines, le président de la CENCO a consulté les membres du comité permanent qui ont estimé que c’était nécessaire qu’ils se retrouvent ensemble, qu’ils réfléchissent en tant que pasteur sur la situation pour voir ce qu’ils peuvent apporter comme contribution pastorale », a-t-il expliqué.

Ces assises seront sanctionnées par une déclaration officielle de la CENCO sur la situation sociopolitique du pays. Notons que cette session extraordinaire de la CENCO après se tient après celle de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) tenue plus tôt soit du 25 au 27 octobre dernier au centre d’accueil monseigneur Marini à Kinshasa. Au cours de ces assises les pères de l’église Protestante avaient traité les mêmes questions qui s’en étaient suivies d’une déclaration officielle lu par le modérateur national de l’ECC, monsieur Gabriel Unda Yemba.

Bernard MPOYI

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Des sorciers en soutanes ; la situation politique ne peut que les préoccuper du fait d’avoir été payé pour éviter qu’il n’y ait des animateurs de la CENI, ainsi il n’y aura pas élections du fait que leurs pions ne sont pas sûrs de les gagner;
    Enseignants, nulle n’ignore que la mesure de la gratuité a occasionné un manque à gagner dans leurs intérêts égoïstes, ils ne peuvent que tout faire pour la boycotter.
    L’insécurité à l’Est est l’œuvre des fils et filles de ce coin et je crois que le primat catholique en est pour quelque chose.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :