l'info en continu

RDC : En prévention aux éventuelles attaques des M23, les FARDC renforcent leur présence à Rutshuru

- Publicité-

Après des attaques successives de présumés rebelles M23 sur deux positions des FARDC dans le groupement Rugari, la nuit du dimanche 21 à lundi 22 novembre, l’armée congolaise annonce que la situation est relativement calme ce mardi 23 novembre, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Les FARDC affirment poursuivre l’opération de ratissage de la zone, mais de nombreux villages restent vidés des leurs populations suite à cette situation causée par les rebelles.

- Publicité-

En vue de prévenir ces genres d’attaques des groupes armés dans le territoire de Rutshuru, l’armée a renforcé ses artilleries, dans les zones de Mbuzi, Chanzu et Ngugo, entre autres, pour poursuivre les assaillants en profondeur.

D’après un officier de l’armée congolaise, cette mesure de renforcement s’inscrit dans le cadre des opérations visant à stabiliser les zones des groupements Jomba, Bweza, Kisigari et Rugari qui ont été ciblés par des attaques successives des présumés rebelles du M23, depuis le 8 novembre dernier.

De l’autre côté, la société civile locale et autorités coutumières locales dans le territoire indiquent que, tous les villages autour des positions militaires incendiées lors des attaques de Ngugo et Nyesisi, la nuit de dimanche à lundi, restent vidés des leurs habitants.

Ces derniers attendent encore que la situation se stabilise pour retourner dans leurs villages, où des tirs étaient encore entendus jusque tard dans la nuit du lundi 22 novembre.

Il sied de signaler que certaines sources sur place, ces présumés rebelles, après leurs opérations se seraient repliés vers le Parc national des Virunga, vers la frontière avec le Rwanda et où ils sont pour l’instant poursuivis par l’armée.

Bernard MPOYI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU