PUBLICITÉ

Ituri : « Nos ennemis sont les groupes armés étrangers » (Luboya N’kashama)

Le gouverneur militaire de la province de l’Ituri, le lieutenant général Johnny Luboya N’kashama, déclare que les ennemis de la population congolaise de l’Ituri sont les groupes armés étrangers. Il a fait ces révélations ce lundi 22 novembre 2021, lors d’un exposé à Bunia, devant des « intellectuels » ciblés par l’Association des hommes et femmes politiques et agents administratifs catholiques de diocèse de Bunia.

« Nos ennemis sont les groupes armés étrangers à savoir les ADF, les FDLR, tandis que les CODECO, les FPIC, les FRPI, les Maï-Maï sont des hors-la-loi ou de bandits », a-t-il précisé.

Il souligne également qu’ils vivent dans le chaos vu qu’il y’a des tueries et la destruction de l’environnement dans ce coin du pays.

« La guerre, c’est le chaos, car on vit des scènes violentes du fait qu’on tue et on détruit l’environnement. Les matériels de guerre acquis par l’armée sert de dissuasion à l’ennemi afin qu’il le détourne de ses velléités bellicistes », a-t-il expliqué.

Pour l’Abbé Gervais, l’aumônier de l’Association des hommes et femmes politiques catholiques, la restauration de la paix en Ituri doit passer par trois choses notamment l’harmonie avec Dieu, la rencontre du dialogue et l’unité afin d’avoir le même idéal en se mobilisant pour la paix.

« Ce rôle étant dévolu aux églises pour réconcilier l’homme avec Dieu, les crises que nous connaissons aujourd’hui, c’est le résultat de la rupture de l’homme d’avec Dieu. Un chrétien mature doit se révolter contre le mal et ne pas garder silence, sinon il est complice ou coupable », a-t-il proposé.

Pour sa part, le président intérimaire de l’Association des hommes et femmes politiques et agents administratifs catholiques, le catéchiste Christophe Lopa Koli, député provincial élu de Djugu, il faut sensibiliser les parents à inscrire leurs enfants à l’école. De ce fait, ajoute-t-il, ces enfants grandiront dans l’amour et se détourneront de la culture de la haine.

Christian Malele

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Nos ennemis sont nous même qui expose nôtre propre pays pas question des dire que c’est sont les étrange larmes congolais manque Quoi ; Nous qui parlons à disant que l’ennemi viens des extérieurs fausse justice pour trompes l’apparence public. L’armée influences les termes que vous dérobé à duré ouvertement né nous distraire pas.

Comments are closed.

EN CONTINU