Exploitation illicite des minerais au Sud-Kivu : un proche du Gouverneur dément son implication

F58AF1D8-42FD-40DC-9451-F061C5A83F39

Lors de la plénière du jeudi 18 novembre 2021 tenue à l’assemblée nationale, le député Bulambo Kilosho a accusé le chargé de sécurité du gouverneur, Didier Kapay de vente des minerais de Lamituga, en territoire de Mwenga dans les comptoirs à Dubai.

Dans un point de presse tenu ce vendredi, le chargé de sécurité qualifie ces accusations de montage grossier et promet de saisir les instances judiciaires pour diffamation contre sa personne.

Selon le député élu du Sud-Kivu, Kilocho Bulambo, la commission chargée de mener des enquêtes sur l’exploitation illégale des minerais à Mwenga dans la province du Sud-kivu a reçu des documents parmi lesquels celui qui renseigne que le chargé de sécurité serait en train de vendre de l’or de Kamituga en territoire de Mwenga dans un comptoir à Dubaï usant de son influence de chargé de sécurité du gouverneur.

L’accusé a indiqué que le document auquel fait allusion l’élu du Sud-Kivu est une photo prise à Kinshasa et non à Dubaï, en date du 19 juillet 2021 à Equity bank, agence de la Gombe à l’occasion d’une opération financière portant sur une transaction immobilière familiale.

Didier Kapay souligne qu’il détient même « tous les éléments de preuve y afférents car d’autres opérations bancaires s’en étaient suivies ».

Le chargé de sécurité du Gouverneur ajoute qu’il n’a jamais été mandaté par l’autorité provinciale du Sud-Kivu qui, à l’en croire, ne ménage aucun effort pour combattre les mauvaises pratiques du passé dans le secteur minier dans sa juridiction.

Merveilles Kiro