PUBLICITÉ

RDC : Les assemblées provinciales présentent les états de lieux et les besoins de chaque province au 1er vice-président du Sénat

Poursuite ce mardi 16 novembre des assises du 1er congrès du Sénat avec les Assemblées provinciales de toutes les 26 provinces de la République Démocratique du Congo.

Pour cette deuxième journée, il était question pour les présidents de ces organes provinciaux de présenter, à tour de rôle, les états de lieux de leurs provinces respectives ainsi que les besoins de leurs institutions, sous la présidence du 1er vice-président du Sénat, Eddy Mundela.

D’après eux, les problèmes que connaissent les organes délibérants, sont notamment d’ordre logistique, le manque d’infrastructure et du budget conséquent pour le fonctionnement.

Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoyi, a émis le vœu de voir ce forum se tenir régulièrement afin de favoriser le développement réel des provinces, avant de louer l’initiateur de ce cadre, en l’occurrence Modeste Bahati Lukwebo, président du Sénat.

« Je voudrais d’abord féliciter le président du Sénat pour cette initiative louable. Je crois que par ce cadre, les vrais problèmes de nos populations seront connus des décideurs. Et cela va contribuer non seulement au développement rapide de notre pays, mais aussi les questions soulevées dans le cadre de ce dialogue rencontreront des réponses. Et cela aura de l’incidence sur la gouvernance locale. Il ne faut pas que ça soit une première, mais qu’il y ait encore d’autres rencontres[…] pour travailler effectivement sur le développement à la base », a déclaré Godé Mpoyi.

Selon le programme, la journée de ce mercredi prévoit des échanges sur trois thématiques, à savoir la fonction de contrôle de l’Assemblée provinciale, la fonction de rédaction des édits et la fonction de représentation des élus provinciaux.

Notons que ce congrès devra mettre en place, à l’issue des travaux ce jeudi 18 novembre, un cadre de dialogue et de concertation pérenne et non ponctuel, entre le Sénat et les présidents des Assemblées provinciales. Et ce, dans le souci d’assurer aux dites institutions un fonctionnement efficace à coût réduit, conformément aux prescrits de la loi relative aux principes de libre administration des provinces.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU