PUBLICITÉ

Bintou Keita : « La MONUSCO partira du Tanganyika quand toutes les conditions seront au rendez-vous »

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC, Bintou Keita a échangé lundi 15 novembre avec les autorités de la province du Tanganyika sur le processus de transition qui rentre dans le cadre du retrait progressif de la MONUSCO dans cette province.

Les échanges ont tourné autour de la collaboration et la coopération sur les éléments à mettre en place dans la province du Tanganyika afin de permettre le retrait progressif et responsable de la MONUSCO du Tanganyika.

Pour Bintou Keita, le retrait de la MONUSCO du Tanganyika appelle encore à l’accompagnement de la Mission dans la recherche des solutions sur les problèmes de sécurité qui demeurent encore dans la région.

« La MONUSCO partira de la province du Tanganyika quand toutes les conditions que nous avons discutées : sécurité, justice, droit de l’homme, etc… seront au rendez-vous ».

Pour atteindre cet objectif, le retrait doit s’effectuer alors que les agences du système des Nations Unies, les fonds et d’autres programmes continuent d’être présents pour pouvoir accompagner la province du Tanganyika dans cette période de transition, a indiqué le ministre provincial de l’intérieur et gouverneur ad intérim, Dieudonné Kamona à l’issue de cette réunion.

« Dans le plan de transition, nous devons nous préparer. Nous n’allons pas attendre seulement que l’ONU nous donne. Nous aussi avec notre budget, nous devons présenter à l’ONU et l‘ONU va aussi nous aider. C’est une mission qui nous réconforte ».

Bintou Keita est à sa troisième visite du genre en province du Tanganyika depuis sa nomination comme Cheffe de la MONUSCO en janvier 2021.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU