PUBLICITÉ

Procès Bukangalonzo : Matata Ponyo félicite les juges de la Cour constitutionnelle pour leur décision « conforme » aux lois

Le Premier Ministre honoraire, Augustin Matata Ponyo Mapon, estime que la Cour constitutionnelle a donné une correction « professionnelle » au Parquet général pour violation de la Constitution et des lois du pays. Il a fait cette déclaration ce lundi 15 novembre 2021 en félicitant les juges de la Cour constitutionnelle suite à leur arrêt sur le procès Bukanga Lonzo.

« Félicitations aux juges de la Cour constitutionnelle, particulièrement à son président, pour avoir rendu un prononcé conforme au droit sur le dossier Bukangalonzo. Correction professionnelle des violations de la Constitution et des lois du pays commises par le Parquet général », déclare Matata Ponyo.

Accusé par l’Inspection Générale des Finances (IGF) d’être le présumé auteur principal de la débâcle de Bukanga Lonzo, la Cour constitutionnelle s’est déclarée, dans un arrêt rendu public le lundi 15 novembre dernier, incompétente pour juger Matata Ponyo et ses coaccusés, Kitebi Kibol M’vul et Grobler Christo. C’était lors d’une audience publique présidée par le Président de cette Cour, accompagné d’autres juges de la même institution, en présence du Ministère public.

La Cour constitutionnelle a fait savoir que le prévenu Augustin Matata Ponyo doit être poursuivi devant son juge naturel étant donné qu’il n’est plus premier ministre en fonction au moment où les poursuites sont engagées. Contrairement, il serait soustrait du juge que la Constitution et les lois lui assignent, notamment en violation de l’article 19 alinéa 1 de la Constitution.

Rappelons que le projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, initié par le gouvernement de la République de l’époque, a fait perdre à l’État congolais, plusieurs centaines de millions de dollars américains.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU