PUBLICITÉ

RDC: Sama Lukonde attendu ce lundi à l’Assemblée nationale pour présenter le projet de loi des finances exercice 2022

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde est annoncé le lundi 15 novembre à l’Assemblée nationale pour la présentation du projet de loi des finances exercice 2022 devant la représentation nationale.

L’annonce a été faite, ce samedi 13 novembre, par le Président de la Chambre Basse du Parlement, Christophe Mboso, au cours de la séance plénière consacrée à la réplique des deux membres du gouvernement en l’occurrence le Ministre d’État du Budget, Aimé Boji et le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi.

Ce projet de loi des finances exercice 2022 que va présenter Sama Lukonde, est chiffré à 20 mille milliards de francs congolais, soit environ 10 milliards USD. Il se constate un accroissement de plus au moins de 40% pourcent par rapport à l’exercice budgétaire 2021 qui s’élevait à 14 milliards.

Les priorités sont restées les mêmes dans le cadre d’un programme du gouvernement adopté en avril dernier, c’est-à-dire avec comme priorité la lutte contre l’insécurité, le secteur social, notamment la santé, l’éducation et l’appui aux réformes, à la préparation du processus de recensement et aussi les élections de 2023 qui doivent être organisées dans le délai.

Il sied de noter que le projet de loi des finances rectificative exercice 2021 et le projet de loi portant reddition des comptes ont été déclarés recevables après les répliques des Ministres du Budget et des Finances, ce samedi 13 novembre 2021, par la représentation nationale.

Ces deux projets de lois ont été envoyés à la Commission Économique, Financière et Contrôle Budgétaire (ECOFIN) pour un examen approfondi. Dans la foulée, le speaker de l’Assemblée nationale accorde cette commission un délai de 10 jours qui cours ce dimanche 14 novembre à mercredi 24 novembre prochain.

De ce fait, le bureau de la Chambre Basse du Parlement invite la Commission ECOFIN au strict respect de ce timing et demande aux autres députés non membres de cette commission de participer «activement» de ces travaux pour y apporter leur contribution.

D’après Mboso, les membres du gouvernement concernés à ces matières sont tenus, eux aussi, de participer à toutes les réunions de la Commission ECOFIN.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU