l'info en continu

RDC : La pression militaire sur les forces négatives demeure « constante » en Ituri, Nord et Sud-Kivu (Gouvernement)

- Publicité-

Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, Gilbert Kabanda, a, au cours de la vingt-huitième réunion du conseil des ministres tenue vendredi 12 novembre par visioconférence, présenté la situation sécuritaire globale du pays.

Selon Gilbert Kabanda, la situation demeure sous contrôle des Forces de défense et de sécurité.

- Publicité-

Cependant, il a soutenu que la pression militaire sur les groupes armés et les forces négatives demeure « constante » et ce, en dépit de quelques incursions dans les secteurs opérationnels en Ituri, dans le Nord Kivu et Sud Kivu.

S’agissant de l’attaque et de l’occupation des localités de Chanzu et Runyoni par des assaillants du M23, le Ministre de la Défense a indiqué qu’elles furent de courte durée, rapporte le compte-rendu de cette réunion des ministres, exploitée par POLITICO.CD.

« En effet, les forces loyalistes, en contre-attaque, ont rapidement repris ces localités et les populations y sont revenues », a-t-on lu dans le compte-rendu.

Selon le gouvernement, quelques faits qui ont marqué les trois secteurs opérationnels sous état de siège, pendant cette semaine achevée, sont notamment :

  • La capture de Serge SEKABO alias Jacques KAKANI TEBABHO, un général
    autoproclamé, chef du FPIC à Bunia ;
  • L’embuscade tendue par les combattants CODECO/URDPC sur la RN-27 en territoire de Djugu ;
  • L’incursion des miliciens FPIC en territoire d’Irumu dans la localité Tsitsa ;
  • L’incursion des combattants CODECO/URDPC en territoire d’Irumu ;
  • L’embuscade tendue par les terroristes ADF contre les usagers de la route Komanda-Luna.

En outre, poursuit le compte-rendu, le Ministre de la Défense a également fait état des différentes redditions, notamment celles de trois (03) leaders, anciens proches du chef de guerre Gédéon MUTANGA dans le secteur de Mpyana en territoire de Manono (Tanganyika).

Bien plus, « Des saisies de munitions continuent d’être enregistrée », note le gouvernement.

Serge Sindani

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU