PUBLICITÉ

Vaccination payante à l’INRB : « cette situation inacceptable s’apparente malheureusement à une escroquerie » (ACAJ)

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), déclare que la vaccination payante dans plusieurs hôpitaux est non seulement une discrimination à l’égard des gagne-petit mais également une situation qui ressemble « malheureusement » à une « escroquerie ». Elle a fait cette dénonciation dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 11 novembre 2021.

Elle affirme que la campagne vaccinale contre la Covid-19 présentée comme gratuite par le Gouvernement congolais, est plutôt payante.

« En effet, ledit monitoring révèle que contrairement aux déclarations du Gouvernement présentant la campagne vaccinale contre la Covid-19 comme gratuite, elle est en réalité payante et exclut de ce fait tous les congolais lambdas incapables de débourser les montants exorbitants exigés ici et là », a-t-elle révélé.

L’ACAJ indique que l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) exige un paiement de 30 USD à chaque candidat lors de la première dose des vaccins disponibles actuellement en République démocratique du Congo.

Les hôpitaux privés, d’après l’ACAJ, se sont également lancés dans la même direction étant donné qu’il n’y a aucun encadrement institutionnel « adéquat » par rapport à la mise en place des règles univoques et « honnêtes » en ce qui concerne l’accès à la vaccination. Elle ajoute que HJ Hospitals et le Centre Médical Diamant exigent aux candidats à la première dose, un paiement de 25 USD, et cela sous réserve d’un paiement supplémentaire lors de la seconde dose.

Selon l’ACAJ, ces hôpitaux exigent ces paiements sous prétexte des examens pré vaccination. Elle révèle qu’il ne s’agit juste d’une prise de tension artérielle et des informations sur les antécédents médicaux des candidats.

« L’ACAJ dénonce cette situation inacceptable qui s’apparente malheureusement à une escroquerie », lit-on dans ce communiqué de presse.

Elle demande au Ministère de la Santé publique d’éclairer l’opinion sur cette situation inconnue qui égard la population loin de la vaccination présentée par Félix Tshisekedi comme l’un des moyens efficaces pour lutter contre la Covid-19. Elle veut que ces perceptions « iniques » cessent car elles ne profitent qu’à quelques hôpitaux au détriment de la santé de la population.

Elle demande également au Ministère de la Santé publique de mener une enquête pour s’assurer de l’affectation de tous ces fonds puisque, selon elle, ces vaccins sont un don offert à la RDC grâce à la solidarité internationale.

Par ailleurs, elle demande au Ministère de la Santé publique de rassurer une fois pour toutes la population sur le caractère gratuit ou non en ce qui concerne l’accès aux vaccins.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU