l'info en continu

Marche du 13 novembre : Gentiny Ngobila en séance de travail avec le « Bloc patriotique »

- Publicité-

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, invite ce jeudi 11 novembre 2021, Jeef Pambi Mabudiga, Secrétaire national MILAPRO et Jean-Bosco Lalo Pkasha, Président CALCC du bloc patriotique (PPRD, Nouvel Élan, ECIDé, ECT, MILAPRO/ECC et CALCC/CENCO) a une séance de travail dans son cabinet à l’Hôtel de ville de Kinshasa par rapport à l’organisation de la marche prévue le samedi 13 novembre prochain.

« Consécutivement à votre lettre du 1er novembre 2021 relative à l’organisation d’une marche en date du 13 novembre 2021, je vous invite à une séance de travail au sein de mon cabinet situé à l’Hôtel de ville de Kinshasa ce jeudi 11 novembre 2021 à 11 heures », peut-on lire dans cette correspondance signée par le numéro un de la ville de Kinshasa le 10 novembre dernier.

- Publicité-

Avant d’ajouter que « considérant l’adhésion de certaines structures et mouvements politiques tel que renseignée dans vôtre précitée, je vous saurai gré de vous faire accompagner de quelques-uns d’entre eux et ce, à toutes fins utiles ».

Initialement prévue le 6 novembre dernier, les forces sociales et politiques ont reporté la marche pour le 13 novembre prochain, étant donné que d’autres structures avaient également choisi cette date pour leurs marches.

« Nous avons l’insigne honneur de vous informez, en votre qualité d’autorité politico administrative compétente, que ladite marche se tiendra dans le respect des valeurs chrétiennes et républicaines, et dans l’observance des gestes barrières anti Covid-19. Il est cependant malheureux de constater, alors que notre annonce a été faite publiquement, que d’autres structures, pour des motivations qui leur sont propres, choisissent de programmer à la même date une marche dont le but ne cadre pas avec la nôtre », ont expliqué les organisateurs de ladite marche, CALCC et MILAPRO.

Ces mouvements exigent la dépolitisation de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), les réformes électorales consensuelles et dénoncent la mise en place « irrégulière » du bureau de la CENI.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU