l'info en continu

RDC : Une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU salue la diplomatie congolaise dans la lutte contre l’exploitation illicite des ressources minières

- Publicité-

Une délégation du Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies, conduite par l’ambassadeur permanent de la mission du Niger auprès de l’ONU, Abdou Abarry, a salué les efforts entrepris par la diplomatie congolaise dans la lutte contre l’exploitation illicite des ressources naturelles et l’utilisation des enfants au sein des forces armées en RDC, au cours d’une audience que lui a accordée le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde, lundi à l’hôtel du gouvernement.

Les échanges entre le chef du gouvernement et cette mission onusienne ont porté notamment sur les questions de la paix dans l’Est de la RDC, avec comme clé de voûte, l’ensemble des articulations du régime des sanctions, dont la question de l’embargo sur les armes, les sanctions individuelles avec le gel des avoirs, la limitation ou interdiction de circuler pour ceux qui sont frappés par ces sanctions.

- Publicité-

Selon Abdou Abarry, qui est également président du Comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU, organe institué conformément à la résolution 1513 des Nations unies sur la RDC, l’offensive menée par la diplomatique congolaise au niveau de la sous-région pour mettre fin à ce fléau est très concluante.

Il s’est également félicité de progrès réalisés par ce pays au travers ses forces armées dans l’éradication totale de l’utilisation des enfants soldats. « Je suis satisfait de l’offensive diplomatique très concluante déployée par le Président de la République au niveau de la sous-région, dans le cadre de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC. Je suis là comme président du Comité des sanctions sur la RDC, avec l’ensemble des 15 membres du Comité des sanctions qui sont également membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies», a-t-il dit.

Au chef de cette mission onusienne de poursuivre : «… En tant que Comité et en tant que Conseil de sécurité de l’ONU, nous sommes convaincus que quelles que soient les politiques vertueuses qui vont être entreprises à l’intérieur de la RDC, tant que les pays du pourtour ne respecteront pas leurs propres obligations, les résultats ne seront pas probants. Et donc, c’est avec satisfaction que nous constatons ce que le Président Félix Tshisekedi est en train de faire en tant que Président de la RDC, mais également, en tant que Président de l’Union africaine ».

Selon ce dernier, sa délégation a évoqué avec le Premier ministre Sama Lukonde, l’ensemble des articulations du régime des sanctions imposées à la République démocratique du Congo par l’ONU, notamment l’embargo sur les armes, les sanctions individuelles avec le gel des avoirs ainsi que la limitation ou l’interdiction de circuler pour certains dignitaires.

Les deux parties ont exprimé leurs préoccupations sur la sécurité dans l’Est de la RDC, mettant un accent particulier sur les violences faites aux femmes, où des progrès notables ont été enregistrés.

Arrivé à Kinshasa samedi dernier, la mission du Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies en RDC prend fin ce mercredi.

Elle a prévu des rencontres au plus haut niveau, notamment avec le Président de la République, le premier Ministre, le ministre des Affaires étrangères, la conseillère spéciale du Chef de l’État en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Après la RDC, cette mission onusienne se rendra également au Rwanda et en Ouganda.

Stéphie MUKINZI & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU