l'info en continu

Beni: la LUCHA dans la rue ce jeudi pour s’opposer à la 12e prorogation de l’état de siège

- Publicité-

Le mouvement citoyen, Lutte pour le Changement (LUCHA), a annoncé une série de manifestations pacifiques à Beni à partir de ce jeudi 11 novembre 2021, notamment pour protester contre la 12e prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en l’Ituri.

D’après ce mouvement, en dehors du bilan « largement négatif » de cette mesure sécuritaire exceptionnelle, les autorités militaires ont haussé et multiplié les impôts et taxes qu’elles font recouvrer sous le coup de balonnette dans une partie censée être déclarée zone sinistre.

- Publicité-

« Préoccupé par la situation sécuritaire très détériorée qui se vit dans les provinces du Nord Kivu et Ituri, depuis le 6 mai 2021, date de l’instauration de l’état de siège, plusieurs vehicules des commerçants ont été incendiés sur les axes routiers Beni-Kasindi, Beni-Komanda, Maimoya, Sambolo et Beni-Butembo, les agriculteurs n’ont plus accès à leurs champs », a écrit le mouvement citoyen LUCHA. Cette organisation promet de transmettre un mémorandum au Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso.

Rappelez-vous dans ce même ordre d’idées, une cinquantaine de Députés Nationaux majoritairement des provinces sous état de siège, ont décidé de suspendre jusqu’à preuve du contraire, leur participation aux plénières consacrées à la prolongation de l’état de siège. Ces derniers fustigent un bilan mitigé enregistré depuis 8 mois, lequel serait caractérisé par la détérioration de la situation sécuritaire dans ces deux provinces.

De son côté, le gouvernement n’a pas l’intention de satisfaire à l’appel des élus concernant la levée de l’état siège.

D’ailleurs, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, a affirmé il y a quelques, que l’état de siège est l’opération la plus « transparente » qui existe en République Démocratique du Congo à tous les niveaux et par conséquent, cette opération militaire spéciale subsistera tant que les menaces subsisteront, car soutient-il: « il n’ya pas d’alternatives à l’état de siège ».

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU