PUBLICITÉ

RDC : Les miliciens de la CODECO vandalisent deux hôpitaux en Ituri

Deux structures sanitaires ont été vandalisées, le mercredi 3 novembre, par un groupe des miliciens de la CODECO dans le groupement Malabo à environ 30 Kilomètres au Nord de Bunia dans le territoire de Djugu, en Ituri. Selon la Radio Okapi, ces actes de vandalisme ont été enregistrés aux centres de santé de Kambe et Virakpa.

Ces miliciens de la CODECO, apprend POLITICO.CD via la même source, ont d’abord tiré plusieurs coups de feu pendant leur incursion. Puis, deux personnes ont été grièvement blessées par balles et acheminées dans une structure médicale à Nizi, une entité proche d’Iga Barrière.

Il sied de noter que cette attaque intervient quelques jours après celle contre un véhicule d’une ONG humanitaire dans la même entité.

La société civile, d’après la Radio Okapi, a condamné ces violences, qui accentuent la vulnérabilité de la population déjà paupérisée par la guerre. Dans la foulée, elle a invité les autorités militaires à garantir la sécurité dans la région.

Le Président de la société civile a affirmé que tous les équipements même les lits des malades et des médicaments de ces centres de santé ont été pillés par ces miliciens. Il a aussi fait savoir que les malades, qui ont réussi à s’échapper, ont fui dans la brousse, où ils ont passé nuit.

Aussi, indique-t-il, ces combattants ont progressé vers la localité de Lovi, où ils ont commis plusieurs exactions : pillage des biens ainsi que l’incendie de maisons. À en croire la Radio Okapi, des sources locales ont déploré l’absence de l’intervention des militaires pour stopper la progression de l’ennemi et mettre fin aux exactions contre les civils. Mais, précise ce média onusien, il n’a pas obtenu la réaction de l’armée en Ituri.

Christian Okende & Radio Okapi

- Publicité -

EN CONTINU