l'info en continu

Occupation des villas et espaces de l’État : le gouvernement annule 17 contrats de partenariat public-privé pour non-respect des clauses

- Publicité-

Dans un communiqué rendu public le mardi 2 novembre, le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, a annulé dix-sept contrats de partenariat public-privé portant sur les villas et espaces de l’Etat. D’après ce communiqué, cette décision est consécutive de l’irrespect de clauses contractuelles. 

Cette décision, souligne la même source, est la conséquence logique du travail que mène la commission d’identification immobilière mise en place depuis juillet par le ministre d’Etat Pius Muabilu. 

- Publicité-

En effet, il s’est avéré que, sur un total de dix-huit contrats partenariat public-privé advenus, depuis plus de dix ans, entre la République démocratique du Congo à travers son ministère de tutelle et certains promoteurs immobiliers, un seul a connu un aboutissement heureux.
 
De ce fait, ce non-respect des clauses, notamment en ce qui concerne le délai d’exécution, par les promoteurs immobiliers, a causé, non seulement, un préjudice, mais également un manque à gagner incommensurable à la Nation. 

Dans le souci de remettre l’Etat dans ses droits, ce communiqué indique que le ministère de l’Urbanisme et Habitat entend engager des actions en réparation devant les instances judiciaires compétentes contre ces partenaires. 

Ces appartements, villas et espace de l’Etat dont les contrats sont annulés et qui constituent la première série de contrats des partenariats public-privé à problème se trouvent à majorité dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. 

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU