PUBLICITÉ

Ituri: Au moins 20 personnes tuées entre le 31 octobre et le 1er Novembre à Mambasa

Le bilan de l’incursion des rebelles assimilés aux éléments d’Allied Democratic Forces (ADF) dans le groupement Bangole, chefferie de Babila-Babombi, territoire de Mambasa dans la nuit de dimanche 31 octobre à lundi 1er Novembre 2021, s’est alourdi.

Au total, 20 personnes ont été tuées lors de cette attaque au village Lukaya et environs. Parmi les morts, figure le chef de bloc de Mikwata, Monsieur Mulenze, affirme une source qui s’est confiée à POLITICO.CD.

Plusieurs personnes restent encore introuvables, note pour sa part, le bureau de la convention pour le respect des droits de l’homme. Aussi, parmi les disparus, la CRDH Territoire de Mambasa parle d’une fille de 13 ans résidente au Quartier de Beni.

« Nous venons de documenter au moins 20 personnes tuées, certaines qui ont été enterrées aujourd’hui et d’autres gisent dans le sol. Et ce bilan, est encore provisoire”, a dit Gilbert Kasereka Sibamwenda, représentant de l’ONG CRDH dans la chefferie Babila Babombi.

“Nous qualifions les assaillants comme des ADF, selon leur mode opératoire. Parce que les ADF s’attaquent plus à la paisible population au lieu de s’attaquer aux FARDC, pendant que les rebelles Maï-Maï s’attaquent eux, à l’armée”, a-t-il précisé.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU