PUBLICITÉ

Élection des gouverneurs : aucun dépôt de candidature à Kinshasa, la CENI pense au réaménagement du calendrier

Le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fait savoir les différentes difficultés logistiques qu’ont rencontrées certains candidats gouverneurs et vice-gouverneurs pour le dépôt de leur candidature. C’est ce qu’a révélé le rapport consolidé de monitoring de 13 Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) rendu public ce mardi 02 septembre 2021.

« La Commission électorale nationale indépendante a été saisie des difficultés logistiques rencontrées par certains candidats Gouvemeurs et Vice gouverneurs de province d’atteindre dans le délai leurs circonscriptions électorales pour le retrait des formulaires, la signature des formulaires par les responsables des partis ou regroupements politiques basés à Kinshasa, la certification de certains documents constituant le dossier de candidature et le retrait de la note de perception auprès de la DGRAD pour le paiement des frais de dépôt des candidatures », peut-on lire dans ce rapport.

Selon la CENI, la province du Bas-Uélé, du Haut-Lomami, de Kinshasa et de la Lomami n’ont enregistré aucune candidature.

« Au total, 143 Kits formulaires de candidature ont été retirés dont 104 n’ont pas été déposés ; 96 notes de perception retirées auprès de la DGRAD dont 39 paiements de la caution ont été effectués; 39 dossiers de candidatures ont été déposés dans certaines provinces dont 1 pour un parti politique, 3 pour les regroupements politiques et 35 pour les candidats indépendants; 39 dossiers de candidatures enregistrés dont 4 femmes et 35 hommes ; A la clôture des BRTC, les provinces suivantes n’ont enregistré aucun dépôt de candidature: Bas-Uélé, Haut-Lomami, Kinshasa et Lomami », rapporte le bureau de la CENI.

Les Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures de la CENI affirment également avoir rencontré des difficultés techniques dans leur fonctionnement. Ils citent la non opérationnalisation des VSAT, au traitement et à l’enregistrement des candidatures, l’impossibilité d’enrôler des candidats non-inscrits sur la liste électorale.

Ils ont fait savoir que la non relance de la délivrance des duplicata des cartes d’électeur aux candidats ayant perdu leurs cartes et la non disponibilité de la liste actualisée des partis et regroupements politiques reconnus officiellement en République Démocratique du Congo, ont également figuré parmi les différentes difficultés rencontrées.

La CENI déclare qu’elle compte trouver des solutions idoines aux difficultés rencontrées. Elle révèle qu’elle annoncera ultérieurement le calendrier réaménagé desdites élections.

Elle précise notamment que les candidatures déjà déposées sont en cours de traitement. Elle souligne que les candidatures non déposées pourront être réceptionnées après réaménagement du calendrier.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU