PUBLICITÉ

RDC : Le Général Célestin Mbala en mission d’inspection des troupes et de commandement en Ituri

Le Général Célestin Mbala Munsese, Chef d’État-major général des FARDC, est arrivé ce dimanche 31 octobre 2021 à Bunia, dans la province de l’Ituri. C’est une contrée où les groupes armés multiplient des attaques contre les positions de l’armée.

D’après le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri, la présence du Général Célestin Mbala à Bunia contribuera au renforcement des opérations militaires.

« Si le chef d’état-major arrive ici, c’est dans le cadre d’une inspection des troupes et une mission purement de commandement, parce qu’il est le chef des armées en RDC. Je pense ça présence à coté de ses hommes va galvaniser les opérations militaires que nous sommes en train de mener mais aussi hausser le moral des troupes en cette période où nous nous sommes engagés dans tous les fronts pour détruire la menace et surtout protéger ou sécuriser nos populations qui sont en détresse », rapporte-t-il.

Il ajoute, par ailleurs, que le seul objectif poursuivi par l’armée est la restauration de l’autorité de l’État. Il assure également la population congolaise « qu’on ne combat pas l’armée ».

En outre, le lieutenant-général Luboya N’Kashama, gouverneur de l’Ituri, a fait savoir qu’il y a une deuxième phase des opérations militaires dans le but de traquer ces rebelles jusqu’à leur retranchement.

« Cette deuxième phase a débuté il y a plus de deux semaines et produit des fruits sur le terrain. Dans plusieurs entités de la province, la paix est revenue. Nous allons traquer ces rebelles jusqu’à leur retranchement. Ça va prendre du temps, mais nous allons y arriver. La première phase était de libérer les grands axes et les grandes localités et nous l’avons déjà fait. Là, nous passons à la vitesse supérieure et la population peut nous faire confiance et nous accompagner. Tous les groupes armés locaux tels que Codeco et étrangers seront neutralisés totalement en Ituri », a-t-il indiqué.

Il a également appelé la population de Komanda à regagner leur domicile. Il ajoute que la « solution, c’est de retourner chez soi et de collaborer avec les Fardc pour dénoncer l’ennemi ».

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU