PUBLICITÉ

Nord-Kivu: les enseignants refusent de reprendre les cours

Malgré l’accord trouvé entre le gouvernement et le banc syndical pour lever la grève, les enseignants du Nord-Kivu refusent de reprendre les cours. Pour eux, seule la base en décidera pour la reprise ou pas des enseignements.

« Nous avons décidé de poursuivre la grève jusqu’à ce que la situation sociale de l’enseignant soit améliorée. Il faut revoir la prime des enseignants du primaire à la banque entre autres revendications. » a indiqué à POLITICO.CD, Georges Barebereho, Vice Président de la FOSYNECAT et membre de l’intersyndicale de la province du Nord-Kivu après une assemblée générale tenue ce lundi 1er novembre à Goma.

« Réunis en assemblée générale, l’intersyndicale de synergie des enseignants de la province du Nord-Kivu, SYECO, SYNECAT, SYNEP, SOCINAT, INECOT, CDT, après débat et délibération, a décidé de rester à la maison en grève, sècher les cours, jusqu’à ce que le gouvernement arrivera à répondre aux désidératas et demandes des enseignants », a-t-il souligné.

Ces enseignants appellent leurs délégués qui sont allés les représenter au Kongo-Central lors des négociations avec le gouvernement à transmettre le cris de la base. « Il s’agit ici des enseignants », disent-ils.

Ils promettent qu’ils ne céderont pas aux intimidation de « qui que ce soit.»

Merveilles KIRO

- Publicité -

EN CONTINU