l'info en continu

L’Assemblée Nationale proroge pour la 11e fois l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri

- Publicité-

L’Assemblée Nationale a autorisé, ce lundi 1er novembre 2021, la 11e prorogation de l’état de siège dans les deux provinces en proie à l’insécurité des groupes armés locaux et étrangers, Nord-Kivu et Ituri. Sur 342 députés ayant pris part au vote, 335 ont voté pour, 6 contre et Un seul député s’est abstenu.

Cette plénière dirigée par le 1er Vice-Président de la chambre basse du parlement, Jean-Marc Kabund, a été consacrée à l’examen et vote du projet de loi portant autorisation de la prorogation de l’état de siège, mesure prise par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour éradiquer l’insécurité dans cette partie Est de la République Démocratique du Congo.

- Publicité-

Dans son exposé de motif, la Ministre d’État en charge de la Justice a fait savoir à l’assemblée plénière que les opérations menées jusque-là par les Forces armées et les services de sécurité de la RDC en Ituri et dans le Nord-Kivu, suscitent l’espoir du retour de la paix et la détermination d’éradiquer les forces ennemies.

En Ituri, dit-elle, les deux grands bastions ennemis dans les localités de Lipri et Nyangaray, en territoire de Djugu occupés par la coalition CODECO et FDBC/FPIC sont passés sous contrôle des forces loyalistes. À l’en croire, à l’issue de cette opération, 42 assaillants se sont rendus et d’autres se sont dirigés vers les localités d’Ingene et Djugu, en territoire d’Irumu, où, d’après ses explications, les FARDC les pourchassent tout en consolidant leur position, avant d’égrener tous les hauts faits d’armes réalisés par les forces loyalistes sur les troupes ennemies.

En se justifiant ainsi, la Ministre d’État en charge de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a sollicité des élus nationaux, l’adoption de la nouvelle prorogation en vue de permettre aux forces de défense et sécurité de parvenir à l’anéantissement de l’ennemi, ce qui, indique-t-elle, est le socle de ce projet de loi.

Pendant ce temps, les députés nationaux, élus de l’Ituri et Nord-Kivu, ont sollicité la fin de l’état de siège. Face à cette exigence, Jean-Marc Kabund les a exhorté au bon sens et à la retenue.

De ce fait, il a recommandé à la Ministre d’État en charge de la Justice et au Ministre de la Défense nationale de faire le suivi de ceux qui détournent les fonds alloués aux opérations militaires dans les provinces sous état de siège.

Jean-Marc Kabund a prévenu à ces deux Ministres que: « le texte ne sera pas examiné prochainement si ces responsables du détournement ne sont pas sanctionnés. »

Après l’adoption par l’Assemblée Nationale, le projet de loi portant prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, sera examiné en seconde lecture au niveau du Sénat, avant d’être promulgué par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Christian Okende

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU