PUBLICITÉ

RDC: 140 maisons de 5 chambres chacune remises aux agents de l’OCC par le CVC

C’est un total de 140 maisons de 5 chambres qui ont été livrés, ce samedi 30 octobre, aux travailleurs de l’Office Congolaise de Contrôle (OCC), souscripteurs du projet, par le Corps des Volontaires de la Confédération Syndicale du Congo (CVC). C’était à l’occasion d’une cérémonie organisée au Site Kanda, à N’sele.

Le Président du Comité Exécutif national de la CVC, Fortunat Mambo, a indiqué lors de son mot que ce jour « glorieux » marque une étape importante du syndicalisme en République Démocratique du Congo avec la livraison de ces 150 maisons de 5 chambres construites pour les travailleurs et par les travailleurs eux-mêmes à travers leur Syndicat, « alors que le commun des mortels a toujours tendance à caricaturer tout syndicat comme étant un creuset des revendications de divers ordres, qualifiées à tort ou à raison d’excessives ».

Après avoir rendu « gloire et grâce à DIEU Tout Puissant pour les merveilles qu’il a réalisées au Corps des Volontaires de la Confédération Syndicale du Congo », Fortunat Mambo a brossé le parcours ayant conduit à cette réalisation.

« En effet, pour la petite histoire, la décision de créer un lotissement pour les travailleurs de l’OCC au soir de notre longue carrière syndicale de 21 ans, dont la quasi-totalité passée à la tête de la Délégation Syndicale Nationale, nonobstant les deux licenciements sans préavis, les trois mises à pied de 15 jours chacune et les multiples mandats d’arrêts dont nous avons été victimes, sans compter les menaces et violences physiques enregistrées une nous-mêmes et certains de nos enfants avons subies sur la route de l’école dont les stigmates sont visibles à l’œil nu, cette décision disions-nous, a été prise au vu de la nécessité d’offrir aux travailleurs en proie à diverses tracasseries, un logement décent, en plus du succès que nous avons glané tout au long de notre parcours syndical, non seulement au profit de l’OCC par la sauvegarde de ses activités légales maintes fois menacées, mais qui aussi au bénéfice des travailleurs qui ont obtenu notamment un barème salarial indexé dont les effets se sont sentir jusqu’à ce jour et une Convention Collective d’entreprise protégeant les intérêts de tous et particulièrement ceux de la femme au travail », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « après moult recherches, nous avons pu acquérir 180 ha dans les abords du village Mbenzale dans lequel nous avons pu jusqu’ici ériger sur cette savane autrefois sans route, ni ligne électrique, et encore moins un point d’eau, 260 ouvrages dont 150 de 5 chambres sur les 200 complètement terminés, font l’objet de la remise des clés aujourd’hui dans cette nouvelle Cité que nous voulons moderne ; ceci avec l’accompagnement bienveillant de l’OCC dirigé à l’époque par monsieur Albert Kasongo Mukonzo (DG à l’époque de l’OCC) qui nous a prêté main forte en libérant à temps, nos retenues sur salaires jusqu’au moment où il a quitté l’Office ».

Les difficultés, à en croire Fortunat Mambo, se compte par milliers mais il garde « bon espoir »qu’avec l’arrivée de Gaby Lubiba Mampuya, DG ad intérim de l’OCC, lui avec qui, révèle-t-il, avons oeuvré comme délégués syndicaux au sein de cet établissement public dont les regards sont rivés vers dans le processus de libération des retenues sur salaires, allant jusqu’à 4 mois, comme c’est le cas ce jour et même plus, seront résorbés car environ 500 travailleurs de toutes les catégories socio-professionnelles confondues et en règle des cotisations, attendent aussi à leur tout leurs maisons de 3 et 4 chambres.

Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, a procédé à la coupure du ruban symbolique de la première maison et remis des clés à un échantillon d’agents trié à la volet.

Le Ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, le Secrétaire Général a.i. de l’UDPS, Augustin Kabuya, la bourgmestre de la commune de la N’sele, l’autorité coutumière du village Mbenzale, et autres ont pris part à cette manifestation.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU