PUBLICITÉ

Ituri : MSF condamne une embuscade armée contre son convoi à Djugu

Un convoi de l’organisation internationale des médecins sans frontières (MSF) est tombé, l’après-midi du Jeudi 28 Octobre, dans une embuscade armée des assaillants identifiés aux éléments de la faction CODECO. Cette attaque, ciblant les humanitaires, s’est déroulée dans la localité de Boku situé entre Kobu et Bambou, dans le territoire de Djugu, en province de l’Ituri.

À en croire nos sources dans la région, les victimes, exclusivement de personnels MSF revenaient de l’hôpital d’Itendey en distination de Bunia, chef-lieu de la province au bord d’un véhicules, avant de tomber dans cette embuscade. 5 staffs MSF ont été touché par des tirs. 2 membres de cette équipe ont été blessés et transportés dans l’hôpital le plus proche avant d’être évacués de la zone dans un état stable.

MSF qui s’est dit choqué par ces événements barbares, condamne vigoureusement toutes formes d’entraves et des violences contre les secours médicaux.

« Notre priorité absolue est de mettre nos collègues en sécurité et de s’occuper de leur état de santé, mais nous sommes tous choqués par cet événement. Nous ne savons pas pourquoi ces tirs ont visé notre véhicule dont les identifiants et les emblèmes étaient pourtant exposés », a-t-on lu sur le compte Twitter de MSF.

Et d’indiquer : « Les véhicules médicaux doivent permettre aux personnels de santé de porter assistance aux patients dans un environnement sûr et sécurisé. Nous condamnons toute forme d’entraves & de violences exercées contre les secours médicaux, nos patients & les membres de notre personnel ».

Par ailleurs, le chef du secteur de Banyali-Kilo, Innocent Matukadala a souligné que les deux victimes, staff MSF, seraient un expatrié blanc et un chauffeur qui ont été atteint par balles. Ils ont été acheminés à l’hôpital de Nizi, près de Bunia pour des premiers soins.

L’armée ne s’est pas encore exprimée sur cette attaque. Contacté par POLITICO.CD, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des forces loyalistes basées en Ituri n’a pas encore réagi à cet effet.

Serge Sindani

- Publicité -

EN CONTINU