l'info en continu

Sommet de l’Afrique occidentale et centrale : la RDC apportera sa contribution dans la lutte contre le VIH/SIDA

- Publicité-

À la veille du Sommet de l’Afrique occidentale et centrale sur le VIH/sida qui se tiendra du 31 octobre au 2 novembre 2021à Dakar au Sénégal, la Vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Mme Véronique KILUMBA NKULU a reçu ce mercredi 27 octobre 2021, au cabinet du ministère, la Directrice – Pays de l’ONUSIDA en RDC, Dr Suzan Kasedde, le Secrétaire exécutif national adjoint du Programme national multisectoriel de lutte contre le Sida (PNMLS) ainsi que le directeur du programme national de lutte contre le VIH/Sida (PNLS), Dr Aimé Mboyo.

Ensemble, rapporte la cellule de communication du Ministère de Santé, ils ont discuté sur les préparatifs du sommet du haut niveau sur le VIH/SIDA au Sénégal où la participation de la RDC, grand pays au cœur du continent, est imminente et très importante, vu le taux de la prévalence de la maladie dans son territoire.

- Publicité-

Au terme de leur échange, le Dr Suzan Kasedde a indiqué que ledit sommet est organisé pour redynamiser le partenariat entre les acteurs gouvernementaux et la société civile dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dans le combat contre le VIH.

« (…) L’objectif, c’est vraiment de renforcer les échanges entre les pays et ses partenaires pour l’accélération de la mise en œuvre des bonnes pratiques, des innovations et faciliter l’élimination des différentes inégalités, la vulnérabilité qui facilite la continuation de la pandémie du VIH », a souligné la Directrice pays de l’ONUSIDA en RDC.

Toutefois, Dr Suzan Kasedde a encouragé la participation des membres de la société civile de la RDC à ces assises.

Pour elle, ils jouent un rôle très important pour mieux sensibiliser sur les aspects d’exclusion qui continuent à empêcher l’accès du service aux populations vulnérables, en particulier aux personnes vivant avec le VIH.

« Nous comptons sur leur plaidoyer pour le renforcement de ce partenariat parce que sans implication des acteurs de la société civile, ça sera très difficile pour la RDC et l’ensemble de la région de toucher les communautés d’une manière efficace », a insisté la Représentante- pays de l’ONUSIDA en RDC.

Par ailleurs, la Vice-ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention est heureuse de représenter la RDC à ce grand rendez-vous international de Dakar pour discuter sur le VIH/SIDA. Ce sera, renseigne-t-elle, une opportunité pour démontrer le leadership de la RDC dans le processus de la mise en place de ses bonnes pratiques mais aussi pour faire tout possible et mieux engager les acteurs communautaires et le gouvernement dans la riposte.

Dominique Malala

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU